Danny Care - Galles Angleterre - Aout 2011 - Icon Sport
 
Test Match

Care auditionné pour agression sexuelle

Care auditionné pour agression sexuelle

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/03/2012 à 15:45 -
Par Rugbyrama - Le 23/03/2012 à 15:45
Le demi de mêlée international anglais des Harlequins, Danny Care, défraye une fois de plus la chronique Outre-Manche. Cette fois, il a été interrogé par la police dans le cadre d’une agression sexuelle sur une femme qui serait survenue dans la nuit du 3 au 4 mars dernier, à Leeds.
 

Danny Care (25 ans, 32 sélections) est assurément du pain béni pour la presse à scandale anglaise. Après avoir manqué le Tournoi des 6 Nations à cause de ses frasques nocturnes, le demi de mêlée des Harlequins a été interrogé le 15 mars dernier par la police britannique dans le cadre d’une affaire d’agression sexuelle sur une femme qui se serait produit dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 mars 2012 à Leeds. Le joueur a été mis sous liberté provisoire dans l’attente de prochaines investigations. Son club des Harlequins a déclaré que le joueur niait ses accusations, et a publié dans la foulée un communiqué: "Les Harlequins ont pleine conscience des faits et continuera à soutenir Danny dans cette affaire". Le club soutient pleinement son joueur et se range à sa version des faits. Mais les événements passés, aussi sulfureux que récents, ne plaident pas en la faveur de l’international.

Récidive

Ses dernières frasques remontent à la nuit du nouvel an, où le joueur avait été contrôlé au volant en état d’ébriété. Ce dérapage lui avait valu seize mois de retrait de permis, 3750 euros et... un Tournoi des 6 Nations. Désireux de reconstruire un groupe sur des bases saines, Stuart Lancaster l’avait exclu de son groupe: "C'est sa deuxième arrestation en trois semaines pour des problèmes d'alcool, ce qui est totalement inacceptable", avait déclaré le sélectionneur par interim. Trois semaines plus tôt, il avait été sanctionné financièrement par son club après avoir été arrêté par la police pour une altercation qui avait éclaté à trois heures du matin dans la nuit suivant la défaite face à Toulouse en H Cup au Stoop Stadium. Les examens avaient déjà révélé qu’il était en état d'ébriété. Fautif, Care avait décidé de ne pas contester l'accusation. L’intenable demi de mêlée avait pourtant déclaré avoir "retenu la leçon"... Cette fois, l’affaire est plus grave.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×