Test Match

Australie: Se souvenir des belles choses

Comme l'a déclaré le polyvalent trois-quarts australien Adam Ashley-Cooper, les Wallabies espèrent rééditer leur large succès remporté il y a deux ans au Stade de France (16-59).

 
Australie: Se souvenir des belles choses - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

L’équipe australienne arrive en terre française dans un contexte ambigu, voire paradoxal. D’un côté, elle accumule les blessures et les polémiques: forfaits à la pelle, scandale Quade Cooper (l’ouvreur a été écarté pour ses propos déplacés envers l’encadrement de sa sélection)... Et malgré tout, ses derniers résultats sont probants: victoire en Argentine et match nul face à la Nouvelle-Zélande qui mit un terme à la série de dix-sept victoires All Black. Face au XV de France, les statistiques sont encore plus favorables: douze succès en dix-sept rencontres face au Bleus dont cinq consécutifs. Lors de leur dernière confrontations, les joueurs de Robbie Deans ont infligé la plus lourde défaite de l’histoire de l’équipe de France à domicile, le 27 novembre 2010 (16-59). Une date que les Australiens n'ont pas oublié: "Le tableau d'affichage ne reflète pas l'intensité et l'engagement qu'il y avait eu dans ce match. La confrontation était brutale et le score final ne la reflète pas", a ainsi tenu a précisé Adam Ashley-Cooper, homme du match lors de ce récital offensif (sept essais, dont six dans les vingt-cinq dernières minutes). Avant de poursuivre: "C'était à partir de la 65e minute qu'on a réussi à marquer plusieurs fois de suite. On avait bataillé plus tôt dans la rencontre, on avait marqué en premier puis ils étaient revenus. On avait manqué de discipline et on se concentrera là-dessus samedi".

Pas la même équipe d'Australie

Le trois-quarts centre aux 42 sélections, véritable cauchemar des français ce jour-là, aime à se souvenir du réalisme de sa son équipe: "C'était la première fois depuis longtemps que l'on arrivait à vraiment plier un match. Ce serait bien de pouvoir refaire cela". Mais avant de penser à rééditer un tel exploit, les Wallabies sont bien conscients que les Bleus sont prêts à les accueillir de pied ferme, eux qui ne les ont plus battus depuis le 5 novembre 2005 (26-16)! Le joueur des Waratahs n’en doute pas une seconde: "2010, c'était il y a longtemps! Les Français ont été finalistes de la Coupe du monde l'an dernier et je suis sûr qu'ils attendent de nous rejouer et qu'ils utiliseront la défaite d’il y a deux ans comme une motivation. On s'attend à un gros match". Et si le XV de France a bien changé depuis, que dire de son adversaire? Genia et Cooper animaient à l’époque le jeu australien. Il ne seront pas de la partie ce week-end, tout comme Horwill ou O’Connor, des éléments clés du système Deans. Balle au centre, donc ?

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |