Test Match

L'Australie était proche de l'exploit

Australie18 - 18Nouvelle-Zélande

Alors qu'ils ont longtemps réussi à faire déjouer les All Blacks, les Wallabies ont finalement concédé le match nul à Brisbane dans la Bledisloe Cup (18-18).

 
L'Australie était proche de l'exploit - Rugby - Test MatchAFP
 

Cinq grosses minutes ont suffi à sauver la rencontre et à lui donner de l’intérêt. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont fait match nul (18-18) au terme d’une rencontre assez maladroite et truffée de fautes. Pourtant, alors que la sirène avait déjà retenti à Brisbane, l’Australie insistait au ras pour mettre son ouvreur en position de drop. Mais les Blacks récupéraient une pénalité. Richie McCaw choisissait la mêlée. Il fallait alors remonter 90 mètres. Sous l’impulsion de Ben Smith, c’est ce qu’il se passait, pour le plus grand plaisir des amateurs de relance en tout genre. Cinq minutes après la sirène et deux minutes après avoir failli perdre ce match, ce sont les Blacks qui étaient en position de l’emporter in extremis. Malheureusement, Dan Carter manquait le drop… Le meilleur demi d’ouverture du monde aura loupé neuf points au pied durant le match. Chose inhabituelle.

Beaucoup de fautes

Coincé entre la fin d’un éprouvant Four-Nations et le début de la tournée d’automne (novembre), ce troisième acte de la Bledisloe Cup entre Australiens et Néo-Zélandais n’a pas tenu ses promesses. On s’y attendait, ou presque, faute d’enjeu réel. Pourtant, le "Kapa O Pango", le plus guerrier des Hakas, laissait penser le contraire. Malgré leur armada et face à une équipe australienne décimée par les blessures, les All Blacks n’ont pas fait honneur à leur statut de champion du monde et de premier vainqueur du Four Nations. Loin de l’aisance offensive aperçue face à ses trois adversaires de l’Hémisphère Sud, les coéquipiers de Keven Mealamu – qui fêtait sa centième titularisation sous le maillot à la fougère argentée – ont semblé être empruntés et fatigués.

Fait rare, ils ont surtout été pénalisés à de très nombreuses reprises. Ajoutons à cela une dizaine de fautes de main dans la ligne. L’arrière australien des Reds, Michael Harris, en a profité pour passer une belle soirée face aux perches (5/5). A la mi-temps, il permettait à son équipe de mener au score (12-6), avec un 100% au pied. Fait rare également, Daniel Carter manquait trois points très faciles juste avant la pause.

La deuxième période n’était pas forcément plus excitante. Largués au score (15-6), les Blacks sont revenus au score grâce aux fautes australiennes. Kurtley Beale et Pat McCabe côté wallaby, Cory Jane et Hosea Gear côté all black ont été les seuls à insuffler du mouvement et du danger dans la défense adverse. En vain. On a assisté à un match sans essai, trop brouillon. La fin de match totalement débridée, qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, a toutefois réveillé l’appétit des observateurs. Handicapée par les blessures, l’équipe d’Australie va bientôt venir défier le XV de France. Tout le monde est impatient.

 - Rugbyrama@thomasperotto
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |