Test Match

Australie: La retraite de Sharpe attendra

A 34 ans, le deuxième-ligne australien Nathan Sharpe a décidé de repousser la date de sa retraite internationale pour prêter main forte aux Wallabies qui entameront leur tournée européenne en novembre prochain par un match contre le XV de France à Saint-Denis.

 
Australie: La retraite de Sharpe attendra - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

"Ce n’est qu’un au revoir... ": tel est le refrain qu’aurait dû entonner, en février dernier, Nathan Sharpe, le colosse de la deuxième ligne australienne aux 111 sélections, lorsqu’il leva son verre pour trinquer à sa retraite internationale. Son avenir semblait alors tout tracé: après quelques mois de repos, il se destinait à une carrière dans les ressources humaines, assortie d’un poste de commentateur pour la télévision australienne. Une retraite dorée, en quelque sorte.

Sauf que le destin en a décidé autrement. Blessés, James Horwill et Dan Vickerman, les deux pièces maitresses du pack australien ont dû se résoudre à jeter l’éponge pour la première édition des Four-Nations. Ajoutez à cela la blessure du flanker et capitaine David Pocock, et vous comprendrez pourquoi le sélectionneur Robbie Deans a décroché son téléphone... Rappeler un joueur de plus de 34 ans pour lui faire disputer six matchs de très haut niveau pouvait sembler risqué... Ou pas. "Sharpey" (prononcez "Sharpie") a joué ses six matchs dans leur intégralité, soit 480 minutes tout rond, endossé une fois de plus le costume de capitaine, et a même inscrit un essai.

Titulaire face à la France à Saint-Denis ?

Bref, le géant de la Western Force a montré que l’on pouvait encore compter sur ses services pour perturber l’alignement adversaire ou faire la loi dans les rucks. Une performance remarquée, qui a poussé son sélectionneur à prolonger encore son bail avec les Wallabies: "Il suffit de voir ce qu’il a apporté au groupe en tant que capitaine. Son influence a été énorme". La semaine dernière, en Argentine, il est devenu l’avant wallaby le plus capé de l’histoire. Et ce n’est pas fini... Sharpe a répondu favorablement à la requête de Deans, qui lui a demandé de prolonger l’aventure jusqu’aux Tests de novembre.

Ainsi, le public français aura une nouvelle occasion de voir évoluer ce monstre sacré du rugby australien, puisque les Wallabies défieront le XV de France au Stade de France le 10 novembre prochain. Après quoi Sharpey mènera ses troupes contre l’Angleterre (17 novembre), l’Italie (24 novembre), et enfin le pays de Galles (1er décembre) dans un Millenium Cardiff chauffé à blanc. Difficile de rêver de meilleur pot de départ...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |