eddie jones 2007 - Icon Sport
 
Test Match

Japon : Eddie Jones débarque

Japon : Eddie Jones débarque

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 26/12/2011 à 10:03 -
Par Rugbyrama - Le 26/12/2011 à 10:03
L'ancien sélectionneur de l'Australie, Eddie Jones (51 ans), a été nommé entraîneur de l'équipe nationale du Japon, où il succède au Néo-zélandais John Kirwan, comme l'a annoncé ce lundi la Fédération japonaise de rugby (JRFU). Le but est déjà de préparer 2019...
 

C'était pressenti depuis un certain temps, c'est désormais officiel. Eddie Jones est le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale du Japon, succédant ainsi au Néo-Zélandais John Kirwan. C'est la fédération japonaise de rugby qui l'a annoncé ce lundi. Et Jones ne débarque pas en terres inconnues... Marié à une Japonaise, l'Australien âgé de 51 ans dirige depuis 2009 l'équipe de Suntory Sungoliath, l'un des clubs phares du championnat nippon qu'il domine cette saison avec huit victoires en autant de journées.

Kirwan termine par une déception

Auparavant, Eddie Jones a évidemment été le sélectionneur de l'Australie, qu'il a hissé jusqu'en finale de la Coupe du monde en 2003 dans son propre pays. Une finale perdue face à l'Angleterre. Il est resté à la tête des Wallabies jusqu'en 2005, année durant laquelle il a été évincé de son poste. Ensuite, Jones a rebondi en entraînant notamment la province des Queensland Reds dans le Super 14 en 2006-2007. Une expérience sans succès. Puis il a tenu un rôle de consultant technique au sein de l'encadrement de l'Afrique du Sud lors du titre mondial des Springboks en 2007.

Il remplace donc John Kirwan. La Fédération japonaise avait révélé dès le 13 octobre que ce dernier quitterait ses fonctions de sélectionneur au terme de son contrat, qui expire à la fin du mois. Celui qui avait déjà mené le Japon lors du Mondial 2007 termine donc sa mission par une campagne sans la moindre victoire au cours de la dernière Coupe du monde, où les 'Brave Blossoms" ont été battus par la France (47-21), la Nouvelle-Zélande (83-7) et les Tonga (31-18), avant de faire match nul face au Canada (23-23). Le Japon organisera la Coupe du monde en 2019 et veut éviter l'humiliation de ne pas pouvoir se qualifier pour la seconde phase, ce qui constituerait une première pour une nation organisatrice.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×