marconnet france 2009 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test-matchs

Bleus : Marconnet et Chabal titulaires

Bleus : Marconnet et Chabal titulaires

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 24/11/2009 à 08:54
Marc Lièvremont a annoncé la composition des Bleus qui débutera contre la Nouvelle-Zélande. Sylvain Marconnet et Sébastien Chabal sont titulaires. Ce sont les deux changements par rapport au cinq de devant qui a battu les Boks à Toulouse. La paire de centres Jauzion-Marty est reconduite.

"Nous ne ferons aucun commentaire sur cette composition d'équipe car elle n'a pas été facile à faire". Marc Lièvremont, le sélectionneur de l'équipe de France, n'a pas souhaité expliquer ses choix pour affronter la Nouvelle-Zélande à Marseille samedi. Un fait unique à l'époque du professionalisme et de la communication. Pourtant, les surprises existent. Le staff des Bleus a en effet procédé à sept changements par rapport à l'équipe qui a battu les Springboks il y a dix jours. Six par rapport à celle qui a dominé les Samoa samedi dernier (sept si l'on prend en compte le replacement de Médard de l'arrière à l'aile). Et tous n'ont pas été dictés par les blessures.

Sylvain Marconnet, remplaçant à Toulouse face à l'Afrique du Sud puis capitaine à Saint-Denis face aux Samoa, est titularisé à droite de la première ligne et il repousse Nicolas Mas sur le banc. En deuxième ligne, Sébastien Chabal, lui aussi remplaçant à Toulouse, prend la place de Lionel Nallet, son coéquipier au Racing-Metro. L'ancien joueur de Sale est récompensé après une entrée en jeu convaincante face aux Springboks avant de confirmer en tant que titulaire lors du deuxième test face aux Samoa. Ses faits d'armes nombreux face aux hommes en noir ont certainement servi sa cause. En revanche, la troisième ligne était attendue en raison des forfaits d'Imanol Harinordoquy et de Louis Picamoles. Fulgence Ouedraogo, tout juste revenu dans le groupe, débutera la rencontre à côte de Thierry Dusautoir qui retrouve ses galons de capitaine. Julien Bonnaire, excellent au Stade de France, est logiquement reconduit au poste de troisième ligne centre.

Une attaque logique

Si le staff technique n'a pas renconduit le cinq de devant qui avait concassé celui des Boks afin de trouver "un compromis entre l'engagement physique et la mobilité", selon Didier Retière, il a en revanche fait confiance à la même charnière avec le parisien Julien Dupuy et le Montpelliérain François Trinh-Duc. Le reste de la ligne d'attaque n'est pas surprenante depuis les forfaits de Benjamin Fall et de Maxime Mermoz. Yann David et Cédric Heymans, non sélectionnés dimanche matin, devaient s'attendre à débuter ce dernier test sur le banc des remplaçants. Il fallait donc composer une ligne d'attaque avec Médard, Jauzion, Marty, Clerc et Traille. Les options étaient réduites. Damien Traille, seul polyvalent, retrouve le poste d'arrière qu'il occupait à Toulouse. Maxime Médard et Vincent Clerc se partagent logiquement les ailes alors que Jauzion et Marty, déjà associés lors de la victoire face à la Nouvelle-Zélande lors du quart de finale de la dernière Coupe du monde, sont titularisés au centre, pour le plus grand plaisir des nostalgiques de l'ère Laporte.

La composition : 15 Traille ; 14 Médard, 13 Marty, 12 Jauzion, 11 Clerc ; 10 Trinh Duc, 9 Dupuy ; 7 Ouedraogo, 8 Bonnaire, 6 Dusautoir (cap.) ; 5 Millo-Chlusky, 4 Chabal ; 3 Marconnet, 2 Servat, 1 Barcella.

Remplaçants : 16 Szarzewski, 17 Mas, 18 Nallet, 19 Puricelli, 20 Parra, 21 David, 22 Heymans. 23e : Domingo.