Test-matchs

L'Irlande mate aussi les Boks

Après la France, c'est l'Irlande qui a fait chuter les champions du monde sud-africains (15-10). Le XV du Trèfle n'a pas marqué mais a pu compter sur la botte de Sexton (5 pénalités) pour revenir et s'imposer. Burger avait inscrit le seul essai de la rencontree à la 15e minute.

 
L'Irlande mate les Boks - Rugby - Test-matchsReuters
 

Le choc entre champions des hémisphères nord et sud a logiquement tourné à l'avantage des Irlandais qui finissent invaincus une année historique, dont l'épilogue est maussade pour des Sud-Africains apparus usés. Cette défaite, après celles contre la France (13-20) mais aussi les Saracens (23-24) et Leicester (17-22), laisse les Springboks avec un seul succès au terme de leur tournée européenne, contre l'Italie (10-32). Il est tôt pour douter des champions du monde qui pourront invoquer les blessures et la fatigue d'une saison éprouvante. Mais ils devront rebondir dès le printemps.

 

Avec leurs armes traditionnelles, la touche et le combat, les Irlandais ont parfaitement clos dans le brouillard de Croke Park une année 2009 couronnée du deuxième Grand Chelem de leur histoire dans le Tournoi des Six nations, et d'un bilan de neuf victoires pour un nul (contre l'Australie au début du mois). Les hommes de Declan Kidney n'auront que faire des critiques sur leur rugby pragmatique à outrance. Il faudra compter avec eux dans le Tournoi. "Nous sommes loin d'être un produit fini", relève Brian O'Driscoll, pensant peut-être au manque d'imagination offensive de son équipe. "Mais nous allons dans la bonne direction."

 

Sexton convaincant

 

Les Sud-Africains n'ont guère dominé qu'en mêlée, qui leur a permis d'inscrire le seul essai, par Schalk Burger (16) pour rentrer en tête à la pause (10-6). Ils ne devaient rien marquer lors d'un second acte où la seule satisfaction aura été leur défense, jamais prise en défaut malgré l'hégémonie irlandaise. Impériaux dans le Tri-Nations, les Springboks sont apparus émoussés physiquement. L'ascendant de la bande d'O'Driscoll (auteur d'un geste défensif décisif dans l'ultime minute) ne peut être mieux illustré que par les plaquages: elle a eu à en effectuer près de deux fois moins que les visiteurs (69 contre 118).

 

Hormis sur un déboulé de Tomas O'Leary (59), l'Irlande n'a jamais montré une grande imagination dans les 22 m, mais elle n'en a guère eu besoin, dominatrice dans le combat et en touche, et capitalisant sur l'indiscipline de ses hôtes. Dans des conditions climatiques difficiles, le jeune ouvreur Jonathan Sexton a fait preuve d'une étonnante maturité, passant cinq de ses sept tentatives, quand ses vis à vis Morne Steyn et Ruan Pienaar n'en passaient aucune (sur 4). Depuis le banc où il a pris place pour la première fois depuis 2003, Ronan O'Gara, jusqu'ici indéboulonnable N.10 du Trèfle, aura constaté qu'il devra se battre pour sa tunique...

AFP
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |