Test-matchs

Avantage Pumas


Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 07/11/2008 à 11:30
Avantage PumasAvec six victoires lors des sept dernières confrontations, les Argentins sont devenus la bête noire du XV de France. Retour sur six ans de domination des Pumas.
 

15 juin 2002. Argentine - France 28-27

A Buenos Aires, l'Argentine réalise un véritable exploit en s'imposant face à France devant 35 000 personnes. Un exploit car les Pumas courent derrière cette victoire depuis le 14 novembre 1992, date de leur dernier succès face aux Bleus. Le 15 juin 2002, ils mettent donc fin à une série de huit défaites consécutives. Ce jour-là, Les Argentins dominent largement les Français qui reviennent dans la partie en fin de match. Parmi eux, Corleto, Felipe Contepomi, Rimas Alvarez Kairelis, Mario Ledesma et Martin Durand qui entre à la place de Santiago Phelan, l'actuel sélectionneur. Tous, à l'exception de Corleto blessé, sont présents à Marseille. Côté français, Damien Traille est titulaire et Sébastien Chabal sur le banc.

14 juin 2003. Argentine - France 10-6

Dans ce match de préparation à la Coupe du monde 2003, un essai de Nunez Poissek dès la deuxième minute de jeu donne un avantage irréversible aux Argentins. Une rencontre marquée par l'entrée de jeu d'un très jeune joueur, un certain Juan Martin Hernandez qui remplace Ignacio Corleto au poste d'arrière à la 57e minute.Un formation où apparaît également Patricio Albacete. Du côté français, seul Imanol Harinordoquy participe à cette rencontre. Il remplace Jean Bouilhou à la 71e minute.

20 juin 2003. Argentine - France 33-32

Deuxième match de préparation à la Coupe du monde 2003 et même sanction pour les hommes de Bernard Laporte. L'ancien sélectionneur n'a jamais gagné en Argentine. Dans un final haletant où Frédéric Michalak pense donner la victoire aux Bleus grâce à une pénalité à la 80e minute, Gonzalo Quesada est le bourreau des Français en réussissant un drop à la 83e minute. Ce jour-là, Damien Traille et Yannick Jauzion sont associés au centre de l'attaque française alors que Yann Delaigue se blesse et manque le Mondial, laissant la place d'ouvreur à Michalak. Vincent Clerc, titulaire pendant toute la saison, n'intègre finalement pas le groupe qui s'envole quelques semaines plus tard pour l'Australie. Côté argentin, Gonzalo Quesada, aujourd'hui dans l'encandrement technique des Bleus, marque vingt points et Hernandez inscrit un essai incroyable dès la 3e minute de jeu.

20 novembre 2004 France - Argentine 14-24

Un véritablement coup de tonnerre pour le rugby français. Les Pumas viennent mettre fin à l'invincibilité tricolore au stade Vélodrome de Marseille. Les Bleus, brouillons comme jamais et inexistants dans les phases de combat, livrent un non match. Menés 19 à 5 à la pause, ils arrivent tout de même à revenir dans la partie, grâce à trois pénalités d'Elissalde (53e) et de Michalak (60e, 74e), mais un essai d'Omar Hasan, sur pénaltouche à la 80e, parachève le succès des Pumas. Roncero, Ledesma, Albacete, Alvarez Kairelis, Durand, Contepomi, Aramburu et Hernadez sont titulaires. Ils le sont tous de nouveau ce samedi, sauf le Dacquois Federico Martin Aramburu qui est sur le banc.

25 novembre 2006 France - Argentine 27-26

La seule victoire de l'ère Laporte face aux Pumas. A un an de la Coupe du monde, ce succès est un véritablement soulagement même si la fin de la rencontre ne lève pas tous les doutes sur les capacités des Bleus à mater cette formation albiceste. Après une très bonne période qui leur permet de mener 27 à 9 à l'heure de jeu, les Tricolores se font balayer pendant les vingt dernières minutes. Il n'y a plus qu'une seule équipe sur le terrain... elle est argentine. Dans un Stade de France qui retient son souffle après les essais de Longo (61e) et d'Hernandez (73e), les visiteurs échouent finalement à un point.

CDM 7 septembre 2007 France - Argentine 12-17

Lors du match d'ouverture de la Coupe du monde, une interception de l'encore inconnu Horacio Agulla, avec un essai de Corleto à la clé, suffit aux Argentins pour prendre la mesure des Français tétanisés par l'enjeu de cette rencontre. Les Bleus, trop tendres, très approximatifs, peu en réussite, ratent le début de leur Mondial. Ils ne mènent jamais au score et les Argentins écrivent la première page de leur futur exploit sans jamais avoir été vraiment inquiétés. Leur férocité et leur roublardise dans les zones de combat ont suffi à étrangler les coqs. Sur les vingt-deux français de la feuille de match, seuls huit ont été appelés par Marc Lièvremont pour la rencontre de samedi.

CDM 19 octobre 2007 France - Argentine 10-34

Après la désillusion en demi-finale face à l'Angleterre, les Bleus veulent prendre leur revanche sur l'Argentine et terminer en beauté une aventure bien compliquée. Les habituels remplaçants et coiffeurs sont conviés à ce dernier festin et beaucoup ont à coeur de démontrer que Bernard Laporte s'est trompé au cours de la compétition en ne les sélectionnant pas. Parmi eux, Nallet, Dominici, Michalak, Skrela, Poitrenaud. Mais la révolte tourne vite à la bérézina. Les Argentins enflamment le Parc des Princes et s'imposent en inscrivant cinq essais (contre un pour les Bleus, un record pour les Pumas). Une humiliation en règle, des Bleus vexés, des Pumas sur le podium, une soirée cauchemardesque pour le rugby français, une véritable ivresse pour les Argentins qui en oublient d'être gentlemen dans la victoire.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×