Rugbyrama

SUPER RUGBY - Finale 2017 : Les Lions courent après leur rêve, les Crusaders après leur passé

Les Lions courent après leur rêve, les Crusaders après leur passé

Le 04/08/2017 à 16:11Mis à jour Le 04/08/2017 à 16:17

SUPER RUGBY - Alors que les Lions chercheront à décrocher un premier titre samedi (16 heures), les Crusaders auront eux l'ocassion de s'en offrir un huitième. Mais les Sud-Africains auront bien l'avantage du terrain et de l'altitude à Johannesburg. Tout ce qu'il faut savoir avant la finale du Super Rugby 2017.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Le contexte

C'est bien simple : les uns courent après leur rêve, les autres après leur passé. Les premiers, ce sont bien sûr les Lions. Ceux qui rêvent de s'offrir un premier sacre après une première finale perdue face aux Hurricanes la saison dernière. Quel plus beau cadeau pourraient-ils offrir à Johan Ackermann, sur le départ pour Gloucester ? L'entraîneur a tout simplement tout changé à Johannesburg, faisant passer les Lions de la risée du Super Rugby à l'une de ses valeurs les plus sûres depuis qu'il a repris en main l'équipe en 2014 pour son retour dans la compétition (elle avait été virée en 2012 pour manque de résultats).

2e de la phase régulière l'an passé, 1re cette saison : la franchise sud-africaine a confirmé. Et surtout bénéficié de l'avantage du terrain lors de toutes ces phases finales. Ce sera une nouvelle fois le cas ce samedi. Et l'altitude (1750 mètres) pourrait fortement jouer en faveur des Lions dans un Ellis Park à guichets fermés (61 500 spectateurs). Mais ce qui a le plus fait polémique cette semaine, c'est bien la nomination de Jaco Peyper, un arbitre sud-africain, pour diriger cette finale. Mais c'est ainsi que fonctionne la Sanzaar. Le meilleur arbitre de la compétition hérite de la finale.

La joie des Lions face aux Hurricanes - 29 juillet 2017

La joie des Lions face aux Hurricanes - 29 juillet 2017Getty Images

Ce qu'on fait les Crusaders cette saison, c'est également très fort. Encore plus fort même. Les "Croisés" ont comme les Lions gagné 14 de leur rencontres de phase régulière (sur 15). Sauf que contrairement aux Lions, ils n'ont eu de cesse de se frotter aux autres équipes néo-zélandaises, bien plus consistantes. Un magnifique bilan pour la première saison de Scott Robertson à leur tête. Eux qui n'ont plus soulevé le trophée depuis 9 ans ont désormais un incroyable défi à relever : s'imposer en finale à l'extérieur. Aucune formation n'y est parvenue depuis... les Crusaders en 2000.

Les face-à-face : large avantage aux Crusaders

Mis en part le quart de finale de la saison dernière remporté par les Lions (42-25), les Crusaders sont sortis vainqueurs des 7 autres précédentes confrontations.

Les joueurs à suivre : Springboks contre All Blacks

Attention, chocs de titans à venir aux quatre coins du terrain ! Les Lions comptent dans leurs rangs de nombreux Springboks. Ceux-là même qui avaient fait très mal au XV de France en juin. Notamment la colonne vertébrale Malcom Marx au talon, Franco Mostert en deuxième ligne, Ross Cronje et Elton Jantjies à la charnière ou Andries Coetzee à l'arrière. L'ancien joueur de rugby à 7 Kwagga Smith leur fait aussi énormément de bien. Manque seulement le numéro 8 capitaine Warren Whiteley.

En face, ce n'est pas mal non plus - et c'est un euphémisme - avec la présence des All Blacks Joe Moody, Codie Taylor, Owen Franks, Scott Barrett, Sam Whitelock, Kieran Read, Ryan Crotty ou Israel Dagg.

La joie de Kieran Read et Israel Dagg (Crusaders) - 29 juillet 2017

La joie de Kieran Read et Israel Dagg (Crusaders) - 29 juillet 2017Getty Images

3 stats à avoir en tête

0. Les Lions n'ont jamais remporté le Super Rugby.

1. Cette saison, Lions et Crusaders n'ont perdu qu'1 match chacun, sur 17 disputés.

7. C'est le nombre de titres au palmarès des Crusaders, un record. Les provinces néo-zélandaises ont raflé 14 fois la mise en 21 éditions. L'équipe basée à Christchurch a elle déjà soulevé le trophée en 1998, 1999, 2000, 2002, 2005, 2006 et 2008.

Il a dit

  • Robbie Deans (ancien entraîneur des Crusaders)
" Si les Crusaders l'emportent en Afrique du Sud en altitude, ce sera le plus grand triomphe de leur histoire"

Notre avis

La mission des Crusaders s'annonce quand même vraiment délicate. On mise sur les Lions, d'une courte tête. Car c'est l'occasion d'une vie pour eux.

Kwagga Smith (Lions) - 29 juillet 2017

Kwagga Smith (Lions) - 29 juillet 2017Getty Images

0
0