Getty Images

Les Crusaders en finale du Super Rugby après leur succès face aux Chiefs (27-13)

En toute logique, les Crusaders se hissent en finale

Le 29/07/2017 à 11:17Mis à jour Le 29/07/2017 à 11:53

SUPER RUGBY - Sans surprise, les Crusaders se sont qualifiés pour la finale du Super Rugby en battant aisément les Chiefs (27-13). La province néo-zélandaise affrontera pour le titre les Sud-Africains des Lions ou ses compères des Hurricanes.

Meilleure formation néo-zélandaise de la phase régulière, la province des Crusaders a fait respecter sa loi et s'est qualifiée pour la finale du Super Rugby en battant les Chiefs (27-13) à Christchurch. Les coéquipiers de Kieran Read ont fait preuve d'une très grande maîtrise pour dompter des Chiefs qui ont baissé pavillon en seconde période. L'équipe la plus titrée du Super Rugby retourne en finale pour la première fois depuis 2014.

On savait que la mission des Chiefs serait très dure. Même pour cette formation qui avait remporté deux fois de suite le Super Rugby (2012 et 2013). La cuvée 2017 des Crusaders demeure de très haute qualité et on s'en est de nouveau rendu compte ce samedi. L'équipe basée à Christchurch a surtout impressionné de par sa sérénité, sa qualité défensive et son réalisme glacial.

L'essai de Dagg a fait très mal

Sans être forcément géniaux dans le jeu, les Crusaders ont plongé par 4 fois dans l'en-but des Chiefs. La réalisation d'Israël Dagg - après une énorme pression défensive - au retour des vestiaires a fait très mal à la formation d'Aaron Cruden et Tawera Kerr-Barlow, ces derniers quittant leur équipe pour le Top 14 sur une fausse note. En suivant, le phénomène Seta Tamanivalu fit gonfler le score à deux reprises (58e et 73e), permettant ainsi aux siens d'avoir l'esprit plus que tranquille en fin de rencontre.

En défense, les Crusaders ont été impériaux (avec un 22/23 pour Todd, un 18/19 pour Tuifua ou un 16/16 pour S. Whitelock). Privés de ballons dans le premier acte (71% de possession pour les Chiefs !), ils ont su faire le dos rond et piquer sur presque chacune de leurs incursions dans le camp adverse, Hall allant notamment à dame (17e). Peut-être que les Chiefs ont trop voulu jouer... Ces derniers peuvent entre autres regretter quelques maladresses, des munitions perdues en touche (3) et cet essai refusé - logiquement - à Nanai-Williams. Face à ces Crusaders-là, il fallait sortir le match parfait pour espérer s'imposer. Les Crusaders, eux, attendent avec impatience leur adversaire (soit les Hurricanes, soit les Lions) et espèrent enfin reconquérir un titre qui leur échappe depuis 2008.

0
0