Ben Tameifuna - chiefs blues - juillet 2013 - Icon Sport
 
Super 15

Super 15, Chiefs: La force du collectif

Chiefs: La force du collectif

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 25/07/2013 à 16:35 -
Par Midi Olympique - Le 25/07/2013 à 16:35
La demi-finale de samedi opposant les deux franchises néo-zélandaise s’annonce explosive, d’autant que les Crusaders avaient infligé une sévère correction aux Chiefs lors de leur dernière confrontation, mais ces derniers ne s’affolent pas et se permettent même le luxe d’effectuer sept changements par rapport à leur dernier match de la saison régulière.
 

Samedi, à 9h35 (heure française), les Waikato Chiefs recevront au Waikato Stadium leurs homologues néo-zélandais de la province de Canterbury pour les demies finales du Super 15. Humiliés 43-15 par les Crusaders lors de leur dernière confrontation à l’occasion de la dix-neuvième et avant-dernière journée, cette rencontre aura des allures de revanche. Et malgré la belle victoire des champions en titre sur la pelouse de l’Eden Park d’Auckland contre les Blues (26-16), l’encadrement des Chiefs a tout de même procédé à sept changements sur la feuille de match.

Andrew Horrell et Charlie Ngatai seront associés au centre, Asaeli Tikoirotuma sera aligné à une aile, tandis que Gareth Anscombe retrouvera son poste d’arrière. Au niveau des remplaçants, Rhys Marshall fait son entrée dans le groupe après le forfait du talonneur Mahonri Schwalger, touché au genou. Il est accompagné sur le banc par les arrivées du pilier Ben Afeaki et des deux trois-quarts polyvalents Bundee Aki et Robbie Robinson.

Rennie se veut confiant

L’entraîneur de la franchise de Waikato, Dave Rennie s’est dit satisfait que son équipe soit parvenue à se qualifier pour les play-offs avec l’avalanche de blessure qui s’est abattue sur son effectif en début de saison. "Malgré une quantité importante de blessures dans la première moitié du championnat, nous avons réussi à finir en tête de notre conférence, cela en dit long sur l’esprit et la profondeur du groupe" a t-il déclaré, mais semble plutôt confiant. "A ce stade de la saison, les résultats précédents comptent peu. Pour nous le succès se résume à une volonté farouche de l’emporter et beaucoup de combat durant 80 minutes. La récompense, une finale à domicile la semaine suivante pour un deuxième sacre consécutif". Conserver un titre n'est en effet pas chose aisée. Seules trois franchises ont réalisé, dans l'histoire de la compétition, cette performance: il s'agit des Blues (1996, 1997), les Crusaders (1998, 1999, 2000) et les Bulls (2009, 2010).

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×