Super 15

Super 15: La piste aux étoiles

Le Super 15, rendez-vous majeur de l’hémisphère sud, reprend ses droits ce week-end, avec trois chocs. Un par pays pour lancer cette édition 2012 de la meilleure des manières. Crusaders, Blues et Sharks sont ainsi lâchés à la poursuite des Reds, tenants du titre et machine à faire du spectacle.

 
La piste aux étoiles - Rugby - Super 15Icon Sport
 

Il serait difficile de ne pas saliver à la vue du programme de la première journée de Super 15. Les dirigeants de l’hémisphère Sud ont fait les choses avec une admirable précision. Pour commencer cette édition, chaque pays aura le droit à une affiche d’envergure. Ainsi, dès demain matin (heure française), en Nouvelle-Zélande, les spectateurs pourront assister à un choc entre les Auckland Blues et les Crusaders. Du côté de l’Australie, le champion en titre, les Reds de Brisbane devront se frotter aux Waratahs de Sydney. Enfin, en Afrique du Sud, les Sharks, menés par Frédéric Michalak à la mêlée, iront défier les Bulls de Morné Steyn et Pierre Spies. Un début tonitruant pour lancer une édition 2012 qui s’achèvera le 4 août prochain (une saison marathon, cette année).

Back to Eden Park

Quatre mois (presque) jour pour jour après la finale de la Coupe du monde, le monde de rugby va à nouveau braquer ses projecteurs sur l’Eden Park, théâtre de la victoire des All Blacks contre la France (8-7). Premier match prévu, l’opposition entre les Blues et les Crusaders devrait ravir les spectateurs. Pas moins de neuf champions du monde seront présents sur le terrain ou sur le banc de remplaçants. Côté Auckland, Keven Mealamu, Jerome Kaino, Ali Williams et Piri Weepu auront ainsi la "chance" de croiser Ben et Owen Franks, Sam Whitelock, Kieran Read, Israël Dagg et Andy Ellis, qui évoluent sous les ordres de Todd Blackhadder.

Dan Carter est toujours blessé et ne sera pas d’attaque pour ce début du Super 15. C’est le jeune Tyler Bleyendaal (21 ans) qui portera le numéro dix, en face d’un autre jeune joueur, Micheal Hobbs (24 ans), plus habitué à jouer au centre. Énumérer la liste des pépites ne sert à rien, mais la présence de Rene Ranger, Isaïa Toeava, Sean Maitland ou Robbie Fruean rend ce match encore plus attrayant.

A quelques milliers de kilomètres de là, Fréderic Michalak débutera la compétition face à François Hougaard, dans un duel de demis de mêlée éjecteurs/porteurs de balle. L’opposition entre les Bulls et les Sharks sera aussi l’occasion de voir à l’œuvre deux ouvreurs aux profils complètement différents. D’un côté, Morné Steyn est plus performant lorsqu’il s’agit de jouer loin de sa ligne pour occuper le terrain au pied, alors qu’en face, le jeune Pat Lambie – délocalisé de son poste d’arrière – aime franchir et jouer dans les défenses adverses.

Les Reds pour un doublé  ?

Les Reds du Queensland, partiront à la reconquête de leur titre sur la pelouse des Waratahs, emmenés par Adam Ashley-Cooper mais sans leur ouvreur Berrick Barnes, tous deux demi-finalistes du Mondial. Brillants et impressionnants en 2011, les Reds devront faire sans Quade Cooper, leur maître à jouer, pendant tout le début de la compétition. Un handicap dans leur volonté de produire toujours plus de spectacle  ? Pas sûr. La présence de Will Genia, James Horwill, Digby Ioane, Rob Simmons ou Scott Higginbotham font tout de même de la franchise australienne un candidat naturel à sa propre succession. Réponse l’été prochain. Avec d’ici là, une pluie d’étoiles, de stars et de beau jeu. Du rugby comme on l’aime, en somme.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |