Will GENIA - 19.02.2010 - Reds - Icon Sport
 
Super 15

Première historique pour les Reds

Première historique pour les Reds

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 09/07/2011 à 16:24 -
Par Rugbyrama - Le 09/07/2011 à 16:24
Les Reds remportent le premier championnat de leur histoire en battant en finale la province néo-zélandaise des Crusaders (18-13). Malgré une grosse carence en mêlée, les Australiens ont bien défendu et montré un beau réalisme dans le sillage d'un Genia performant et auteur d'un essai somptueux.
 

C'est historique.. En s'imposant ce samedi en finale du Super 15 (18-13) face aux Crusaders, les Reds, au terme d'une saison exceptionnelle, se sont offert le premier succès de leur histoire dans la compétition. Succès acquis à l'usure dans un match disputé et même parfois confus. En première période notamment, les deux équipes se montraient particulièrement entreprenantes, n'hésitant pas à relancer chaque ballon depuis leur propre camp même si les Crusaders insistaient souvent dans l'axe. Initiatives synonymes de prises de risques... Mais aussi de déchet. Ainsi, entre mauvaises passes, maladresses et manque de soutien, les turnovers ont été légion. Les acteurs du match avaient toutes les peines du monde à se créer des occasions franches et s'en remettaient aux coups de pied de leurs artilleurs. A ce petit jeu, Quade Cooper ouvrait enfin le score (3-0, 32e) alors que Dan Carter avait déjà raté une pénalité (16e).

Un scénario certes agréable mais plutôt brouillon donc, jusqu'à la 34e minute. Moment choisi par Dan Carter, très discret jusque-là, pour entrer en piste. Un coup de pied rasant à l'entrée des 22 mètres adverses qu'il récupérait lui-même, une accélération pour un exploit personnel et surtout le premier essai du match (7-3). L'ouvreur all black prenait l'avantage dans son duel avec Quade Cooper. Lequel passait tout de même une pénalité pour ramener son équipe à un point (6-7). Score à la pause. Et en deuxième de seconde période, on pensait bien que les Crusaders, largement dominateurs, allaient tuer rapidement le suspense. Un essai refusé à Thorn (47e), une pénalité de Carter (49e)... Puis l'orage était passé pour les Reds. Il était d'ailleurs écrit que cette finale serait enlevée jusqu'au bout.

Ioane et Genia font la différence

C'est ainsi que l'ailier Ioane relançait totalement les débats à la 51e. Après un coup de pied mal négocié par les Néo-Zélandais, les Australiens récupéraient le ballon, lequel parvenait à Ioane sur les 40 mètres. Une prise d'intervalle, une accélération foudroyante et un ultime crochet pour ponctuer le festival personnel. Les Reds repassaient devant au tableau d'affichage (13-10). Même si Carter remettait vite les deux équipes à égalité (13-13, 56e), la physionomie du match avait complètement changé. Les hommes d'Ewen McKenzie étaient désormais en position de force. Et cela allait se vérifier. Etouffés, les Néo-Zélandais ne parvenaient plus à porter le danger dans le camp adverse et c'est le génial Will Genia qui mettait pratiquement fin à leurs espoirs à la 67e. Il prenait le ballon sur ses 40 mètres et après un temps d'hésitation, s'incrustait au ras du regroupement. Accélération, changement de rythme, prise d'intervalle... Le tout dans une course de 60 mètres pour inscrire un essai incroyable (18-13).

Quade Cooper aurait même pu mettre son équipe à l'abri s'il n'avait pas raté la transformation puis une pénalité à la 76e. Mais les Crusaders, pourtant impériaux en mêlée fermée mais inefficaces en touche, n'avaient plus les ressources pour renverser la tendance. Un dernier lancer perdu sur les 30 mètres australiens à deux minutes de la fin sur ce qui s'apparentait comme l'ultime opportunité de l'emporter en était le symbole. La régularité de la saison des Reds était récompensée. Le titre de meilleur joueur australien de la compétition pour Génia aussi...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×