zac guildford nouvelle zélande 2011 - Icon Sport
 
Super 15

Nouvelles accusations contre Guildford

Nouvelles accusations contre Guildford

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 15/11/2011 à 11:03 -
Par Rugbyrama - Le 15/11/2011 à 11:03
Décidément, l'ailier des All Blacks Zac Guildford a complètement dérapé. Invité a Rarotonga (dans les îles Cook) pour le mariage d'un ami, il a agressé, nu et ivre, deux personnes jeudi dans un bar. Et on apprend maintenant qu'il a été accusé ce mardi par une tri-athlète locale de harcèlement.
 

On savait que le joueur de 22 ans avait fait irruption dans un bar-restaurant, nu, saoul, et en sang aux alentours de 22 heures, comme le relate la presse néo-zélandaise. Des témoins ont rapporté qu'il était "ruisselant d'eau" et "complètement psychotique": "On ne voyait plus ses yeux, il était complètement ailleurs", déclara une témoin. On sait aussi que a frappé à la tête un Australien de 60 ans.

Pour ces faits, Guildford a tenu à présenter ses excuses ce lundi : "Je voudrais m'excuser pour mon comportement ici à Rarotonga jeudi soir. Je n'ai pas de souvenir des événements mais il ne fait aucun doute que mon comportement a été inacceptable et je suis très embarrassé par ce qui est arrivé. Je voudrais m'excuser auprès des gens avec qui j'ai eu affaire et que j'ai offensés cette nuit-là, les patrons et le staff qui ont été témoins de mon comportement et les habitants des îles Cook. Je suis sincèrement désolé pour ce que j'ai fait. Je voudrais aussi m'excuser auprès de ma famille pour l'embarras que mes actes lui ont causé".

Une plainte déposée

Et voilà que de nouvelles allégations sur les agissements du joueur jeudi dernier ont été révélées ce mardi. Une tri-athlète locale l'accuse de harcèlement et assure qu'il lui a tenu des propos obscènes. "Son comportement était totalement inapproprié au point que je me suis sentie en danger", a déclaré Kelly Pick, une tri-athlète des îles Cook qui s'entraînait jeudi sur une route de l'île de Rarotonga. "Il était manifestement complètement ivre, conduisait très dangereusement un scooter de location et fonçait comme un idiot", a expliqué la sportive dans une lettre publiée mardi dans le quotidien local The Cook Islands News.

Et l'intéressée a décidé de ne pas en rester là. "Je suis rentrée de ma course totalement secouée et en colère à l'idée que certains pensent avoir le droit de harceler et regarder d'un air lubrique une autre personne", a-t-elle ajouté. Kelly Pick a donc précisé à Radio New Zealand qu'elle avait déposé plainte le jour même auprès de la police.

Rappelons que Guildford avait avoué durant le dernier Mondial de rugby avoir des problèmes d'alcool et avait été publiquement réprimandé pour des excès lors du Tri-Nations par l'encadrement des All Blacks. Il n'a disputé qu'un seul match du Mondial, contre le Canada, où il a inscrit quatre essais.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×