Morne STEYN - Super 14 - Bulls - Brumbies - Icon Sport
 
Article
commentaires
Super 14

Les Bulls largement favoris ?


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 27/05/2010 à 16:28 -
Par Rugbyrama - Le 27/05/2010 à 16:28
Les Bulls largement favoris ?Les Bulls, leaders après la phase régulière de Super 14, se présentent comme les favoris à leur succession en finale ce samedi. Mais face à leurs compatriotes des Stormers, la tâche sera vraiment ardue. En effet, les partenaires de Bryan Habana veulent décrocher leur premier titre de leur histoire.

Pour la dernière finale de l’histoire du Super 14 – celui-ci deviendra Super 15 l’an prochain avec l’intégration des Rebels de Melbourne – l’affiche aura fortement l’accent sud-africain. En effet, les provinces des Bulls et des Stormers ont réussi à se hisser jusqu’en finale sans que cela ne souffre d’aucune contestation. Les Bulls ont survolé la phase régulière sans encombres avec un bilan de haute facture de dix victoires pour seulement trois défaites. Surtout, c’est l’emprise et la domination dans le jeu qui sont à souligner tant les partenaires du capitaine et international Victor Matfield ont excellé. Pour les Stormers, la saison est déjà une grande réussite avec une deuxième place acquise juste derrière les Northern Bulls. C’est donc en toute logique que l’on retrouve au plus haut stade de la compétition ces deux formations qui sont sortis sans problèmes des demi-finales. Les Bulls ont dominé largement les Néo-Zélandais des Canterbury Crusaders (39-24), sacrés à plusieurs reprises, tandis que les Stormers sont se qualifiés pour leur première finale en disposant des Australiens des Waratahs (25-6).

Le souvenir Habana

Disputée à Soweto, banlieue de Johannesburg, cette finale est historique dans le sens où c’est la première fois qu’un quartier noir sera mêlé au rugby, sport traditionnellement réservé aux Blancs. Sur la pelouse, les stars ne manqueront pas dans une rencontre atypique. En effet, les Bulls sont très joueurs et font preuve d’une grande inspiration offensive. Tout le contraire des Stormers qui privilégient plutôt l’aspect défensif. Et ce avec réussite. Tel un boa constrictor, l’escouade des Stormers laisse l’initiative à ses partenaires pour mieux les étouffer et les contrer. Résultat : les gars du Cap ont gardé par trois fois leur en-but inviolé cette saison. Une performance de qualité dans le sillage de véritables désosseurs tels que Schalk Burger ou Jaque Fourie.

Pour l’équipe de Prétoria, toutes les attentions se porteront sur la gâchette numéro 1, à savoir l’international Morne Steyn. Ce dernier, avec 243 points, a effacé des tablettes Dan Carter comme recordman d’unités inscrites lors d’une saison. Et il n’est pas étranger au fait que les Bulls représentent la meilleur attaque de la compétition. Il ne faut pas croire non plus que cette équipe entraînée par Frans Ludeke ne s’appuie que sur le pied d’un seul homme. Cela serait une incroyable tare. Ollivier, Du Preez ou Hougaard amènent une belle pointe de vitesse, complément idéal à la puissance de Pierre Spies ou Victor Matfield. L’affrontement avec l’ailier Bryan Habana, ancien membre des Bulls aujourd’hui aux Stormers, vaudra le coup d’œil. Et si les tenants du titre partent favoris, ils devront sortir le bleu de chauffe sous peine de cruelle désillusion.