Les supporters clermontois n'ont jamais caché leur bonne humeur malgré deux défaites en demi-finales cette saison.Icon SportLe public du Stade français n'a pas oublié de saluer son président historique (1992-2011), Max Guazzini.Icon SportA Jean-Dauger, aucune rencontre de Bayonne ne commence sans le mythique chant de la Peña Baïona. Frissons garantis.Icon SportAu Racing, et partout ailleurs en France, les sosies de Sébastien Chabal ont été nombreux dans les tribunes.Icon SportLes couleurs jaunes et noires sont de rigueur à Mont-de-Marsan. Mention spéciale pour ce casque réussi...et qui a dû porter chance aux Montois qui montent en Top 14.Icon SportBéret, couleurs jaunes et noires et croix occitane: pas de doute, toute la panoplie du supporter d'Albi.Icon SportA chaque occasion, supporteurs et supportrices clermontois ont suivi leur équipe fétiche pour lui faire atteindre des sommets.Icon SportGrand respect entre cette supportrice du Munster et ce fan du Castres olympique.Icon SportCe supporter de Biarritz a montré la direction à suivre à son équipe afin d'assurer son maintien après un début de saison galère.Icon SportA Aguilera, le stade de Biarritz, la musique tient une part importante.Icon SportLe public du Stade français a organisé une banderole originale pour saluer le départ à la retraite de son pilier argentin, Rodrigo Roncero.Icon SportMagnifique perruque pour cette supportrice paloise, en harmonie parfaite avec ce qu'ont fait les joueurs durant les phases finales du Pro D2.Icon SportLes "bagnards" rochelais sont là...et ils mettent une sacrée ambiance à Marcel-Deflandre.Icon SportTension extrême pour ce supporter de Toulon qui aimerait tant que son équipe remporte le bouclier de Brennus, 20 ans après le dernier titre du RCT.AFPLes supportrices toulousaines donnent de la voix au Stade de France. Et elles n'ont rien à envier aux Toulonnais massés juste derrière.Icon Sport

Gueules de supporters

Avant la reprise du Top 14, Rugbyrama vous propose un petit panel des tifos et déguisements de supporters les plus originaux de l'an dernier.