AFP
 
Article
commentaires
6 Nations

L'Irlande est bien là

L'Irlande est bien là

Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 04/02/2007 à 17:15
Affichant davantage de maturité et de maîtrise, l'Irlande s'est logiquement imposée à Cardiff (9-19) face au pays de Galles, lors de la première journée du Tournoi des 6 Nations. Le XV au Trèfle, favori de la compétition, a tenu son rang.

Très attendue, considérée presque unanimement comme la favorite de cette édition 2007, l'Irlande ne devait pas se louper pour son entrée dans le Tournoi. On a connu entame plus idéale qu'un déplacement au Millennium Stadium de Cardiff, mais le XV au Trèfle possède semble-t-il une réelle maîtrise. Sans flamber, les hommes d'Eddie O'Sullivan ont endigué les assauts rouges pour s'imposer on ne peut plus logiquement (9-19). Victorieuse hors de ses bases comme la France, l'Irlande accueillera donc les Bleus dans une semaine dans son nouveau stade de Croke Park, pour le premier véritable choc de la compétition.

Les Verts n'ont mis que 45 secondes pour trouver l'ouverture. Sur un dégagement contré de Stephen Jones, le talonneur Rory Best, qui trainait par là, s'emparait du ballon pour aller marquer le premier essai. Pourtant, loin de se laisser abattre, les Gallois allaient globalement dominer les débats durant les trente premières minutes, avec un excellent Dwayne Peel à la baguette. Poussés à la faute, les Irlandais concédaient trois pénalités pour autant de réussite de Stephen Jones (9-5, 25e).

Travail de sape

Mais peu après la demi-heure, un deuxième coup de poignard irlandais changeait la face du match. Après une bonne chandelle de Murphy, récupérée par lui-même dans les 22m, le surnombre vert, au grand large, permit à Brian O'Driscoll de signer son 29e essai en sélection. Avec un pécule de trois petites unités à la pause, l'Irlande n'était certes pas à l'abri, mais l'épreuve de force imposée par les deux équipes tout au long du second acte donnait, presque imperceptiblement, le sentiment d'une plus grande sérénité du côté des visiteurs.

Ce long travail de sape a finalement porté ses fruits à sept minutes de la fin. Gordon d'Arcy échouait sur la ligne, mais pas O'Gara, qui aplatissait en coin avant de transformer son propre essai. Trois essais à zéro, le pays de Galles, privé de plusieurs cadres, n'avait pas les moyens de tenir tête pendant 80 minutes à cette Irlande-là. Il faudra assurément une très grande équipe de France dans une semaine à Dublin pour stopper la belle mécanique verte. Il y a du talent, de la confiance et de la cohérence dans cette équipe. Trois éléments qui ne font pas forcément défaut aux Bleus. Mais à sept mois de leurs retrouvailles en Coupe du monde, pour un choc qui vaudra très, très cher, il nous tarde d'être à Croke Park pour voir ce que les Français ont dans le ventre.