Imago
 
Article
commentaires
6 Nations

Du changement chez les Gallois

Du changement chez les Gallois

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 19/02/2007 à 15:00
Après la défaite en Ecosse, Gareth Jenkins a effectué sept changements dans le XV de départ qui affrontera la France samedi.

Gareth Jenkins voulait du changement. Parce que le XV du Poireau reste sur deux défaites en deux journées de Tournoi (à domicile contre l'Irlande 9-19 et en Ecosse 21-9) mais aussi parce que le technicien gallois sait que le stade de France réussit bien aux diables rouges. Ils y ont gagné trois de leurs quatre derniers matchs et comptent bien créer la surprise à Paris.

Pour cela, sept changements ont été effectués par rapport au match à Murrayfield il y a quinze jours. L'arrière Kevin Morgan, le meilleur Gallois depuis le début du Tournoi, s'est fracturé la mâchoire. Il sera remplacé par Lee Byrne. Tom Shanklin fera son retour de blessure en lieu et place de Jamie Robinson. Il sera associé au centre avec James Hook (Gavin Henson, blessé, ne fera pas son apparition dans le groupe cette fois non plus). Sur l'aile droite, Shane Williams, très bon contre le Connacht le week-end dernier, remplacera Chris Czekaj. "Récupérer un arrière avec la qualité et l'expérience de Shane est extrêmement positif. C'est également le cas pour Tom Shanklin et Lee Byrne. Mais c'est vrai que dans d'autres circonstances, on aurait laissé ces joueurs se reposer", a toutefois reconnu Gareth Jenkins en conférence de presse. Le capitaine, Stephen Jones, reste associé à Peel pour la charnière.

"Plus de puissance au pack"

En fait, c'est surtout devant que l'équipe sera remaniée après la faiblesse du pack lors de la défaite en Ecosse. Les "ours polaires", Alan et Duncan Jones, laissent leur place en première ligne à Gethin Jenkins et Chris Horsman. Ils entoureront le talonneur Matthew Rees. L'entraîneur gallois a expliqué son choix : "En première ligne, nous avons recherché de l'impact physique pour présenter une toute autre dynamique qu'en Ecosse. Nous n'étions pas au mieux dans ce secteur à Edimbourg et nous souhaitons ajouter de la puissance au pack". En deuxième ligne, Ian Gough est titularisé à la place de Robert Sidoli. Peu à son avantage contre l'Ecosse, il ne fait même pas partie des 22. C'est le joueur des Ospreys, Brent Cockbain, qui le remplace. Il n'a plus joué au niveau international depuis un match contre les Fidji en novembre 2005. Colin Charvis disparaît du groupe tandis que l'arrière Toulousain Gareth Thomas reste suspendu. .

Ainsi armé, Gareh Jenkins promet un gros combat : "La troisième ligne est un de nos points forts et nous pensons avoir atteint un équilibre qui nous permettra de faire jeu égal avec la France. Ils ont une grosse présence défensive devant, nous devrons aller au combat. Leur défense est très rapide et ils saisissent leurs chances dans les phases d'attaques. Nous devrons rompre leur domination physique et nous savons exactement comment nous comptons nous y prendre". Voilà les Bleus prévenus.

Le XV de départ gallois.- Byrne ; Williams, Shanklin, Hook, M. Jones ; (o) S. Jones (cap), (m) Peel ; R. Jones, M. Willimas, Popham ; A.W. Jones, Gough ; Horsman, M. Rees, G. Jenkins.

Remplaçants : Thomas, D. Jones, Cockbain, Thomas, Phillips, Sweeney, Robinson.