Icon Sport

Munster-Clermont (présentation) - Domingo: "L'ambiance de Thomond Park est assez unique"

Domingo: "L'ambiance de Thomond Park est assez unique"

Mis à jourLe 06/12/2014 à 10:31

Publiéle 06/12/2014 à 10:20

Mis à jourLe 06/12/2014 à 10:31

Publiéle 06/12/2014 à 10:20

Article de Julien TEILLER

Juste avant le choc au sommet de la poule 1 de Champions Cup entre la province irlandaise du Munster et Clermont, le pilier international de l'ASM Clermont Auvergne Thomas Domingo nous répond. C'est un match capital dans l'optique d'une qualification pour la phase finale de cette nouvelle Coupe d'Europe qui attend l'Auvergnat et ses coéquipiers.

Êtes-vous prêts à relever l'immense défi qui vous attend ?

Thomas DOMINGO: Oui, on sait que ce sera un match important pour la suite de cette Coupe d'Europe, et il faudra faire un exploit. Mais on a bien travaillé cette semaine, la préparation a été bonne, on a été appliqués, on a fait des choses intéressantes. Maintenant, c'est à nous de mettre tout ça en place et d'essayer de faire quelque chose ici. Ce serait beau de faire un résultat au Munster...

Ce serait même du jamais vu pour une équipe française...

T.D: C'est exactement ça. Aucune équipe française n'a encore gagné sur leurs terres. Ce sera compliqué et très engagé, dans un stade où il règne une atmosphère assez particulière.

Vous connaissez déjà le stade Thomond Park pour y avoir joué (et perdu 13-36) lors de la phase de poule de H Cup en novembre 2007. Quel souvenir en gardez-vous ?

T.D: Oui, j'ai déjà eu la chance de jouer ici. Même si ça avait été un match compliqué, ça reste de bons souvenirs. L'ambiance de ce stade est assez unique...

Thomas Domingo, le pilier international de Clermont - Mai 2014
Thomas Domingo, le pilier international de Clermont - Mai 2014 - Icon Sport
" Il faut prendre conscience qu'il ne faut jamais se relâcher contre ce genre d'équipe, parce que la moindre petite bouffée d'oxygène qu'on leur donne peut vite nous mettre en danger..."

Le contexte de ce match nous rappelle l'un des exploits européens de Clermont, qui s'était imposé lors de la phase de poule au Leinster en décembre 2012 (28-21), dans un environnement tout aussi hostile...

T.D: Oui, ça s'était plutôt bien passé ce jour-là... Mais le Munster est une autre équipe. Quoi qu'il en soit, il nous tient à cœur de répondre présents dans l'engagement ce samedi, car on sait que si on n'est pas au rendez-vous sur ce point là, ce sera très très compliqué pour nous.

Pour vous et les autres avants de Clermont, que représentent vos adversaires ? L'un des plus gros packs d'Europe ?

T.D: Oui, sans aucun doute. C'est l'une des équipes qui est dans le top européen actuellement, et qui est très complète. Ils ont un pack assez massif, très expérimenté, avec des joueurs très importants qui savent mobiliser leurs troupes. On s'attend à un gros combat devant, et notamment en mêlée fermée.

À l'image de la demi-finale de H Cup remportée 16-10 face au Munster à Montpellier en avril 2013, où ils vous avaient inquiété jusqu'au coup de sifflet final ?

T.D: Le Munster est une équipe qui ne lâche rien. Les joueurs se battent et donnent tout jusqu'à la dernière minute. Ce sont toujours des matches engagés, avec des scores assez serrés comme cette fois-là. Il faut prendre conscience qu'il ne faut jamais se relâcher contre ce genre d'équipe, parce que la moindre petite bouffée d'oxygène qu'on leur donne peut vite nous mettre en danger...

0 commentaire
Vous lisez :