AFP

RUGBY - France - Nouvelle-Zélande : Et maintenant, ce fameux match à Lyon...

Et maintenant, ce fameux match à Lyon...

Le 13/11/2017 à 09:45Mis à jour Le 13/11/2017 à 11:24

Après l’"équipe 1" du XV de France, qui n’a pu éviter une lourde défaite ce samedi à Saint-Denis (18-38), c’est désormais la "réserve" de la nation qui va se frotter aux All Blacks, mardi à Lyon. Avec des enjeux très différents selon les individus qui la composent mais un objectif commun : éviter une seconde dérouillée.

D'après notre consultant, Olivier Magne : "C’est une opportunité énorme pour des joueurs qu’on n’aurait pas vus dans cette tournée, s’il n’y avait pas eu ce deuxième match du mardi, de montrer qu’ils ont le potentiel pour évoluer à très haut niveau avec l’équipe de France. Et, pourquoi pas, l'opportunité de se faire une place pour le prochain Tournoi des VI Nations..."

" Les novices ont zéro pression, ils n’ont absolument rien à perdre "

Et l’ancien troisième ligne international de poursuivre sur son idée : "Des garçons comme Marco Tauleigne, Malik Hamadache et tous les autres novices ont zéro pression car ils n’ont absolument rien à perdre. Un joueur comme Yann Lesgourgues peut aussi rebattre les cartes à son poste. C’est tant mieux, car Guy Novès doit pouvoir choisir entre les meilleurs et ne pas devoir au contraire faire des choix par défaut en choisissant le moins mauvais".

Une belle copie ou la porte pour Maestri et Machenaud ?

Et pour les autres ? Ceux qui ont été, dans un passé récent, des lieutenants de Guy Novès avant d’être déclassés par le commandant de bord après la tournée cauchemar en Afrique du Sud (ou même avant, comme Jules Plisson) ?

Yoann Maestri (XV de France) - 17 juin 2017

Yoann Maestri (XV de France) - 17 juin 2017Icon Sport

On peine en effet à trouver ce qu’aurait à gagner Yoann Maestri, que Novès connaît déjà par cœur, ou Maxime Machenaud qui, après Baptiste Serin l’an dernier, a encore vu une étoile montante au poste de demi de mêlée lui sauter en pleine figure samedi en la personne d’Antoine Dupont. Le premier sera capitaine de ce navire expérimental face à des All Blacks remplaçants, mais des All Blacks quand même. Le second ne démarrera même pas la partie.

"Le sélectionneur a lancé une alerte sur certains joueurs pour cette tournée en les reléguant dans cette deuxième liste, abonde Olivier Magne. A eux de lui montrer qu’il s’est trompé. Ce match peut aussi permettre à Yoann Maestri, François Trinh-Duc ou Maxime Machenaud de fédérer autour d’eux et de s’affirmer comme des leaders. Une chose est sûre, ils ont très gros à jouer, bien plus que tous les nouveaux qui vont débuter". Les trois cités, auxquels on pourrait notamment ajouter Scott Spedding, semblent bien condamnés à ne pas se rater mardi, sous peine de voir tomber la guillotine.

Vidéo - Dourthe : "Pourquoi prendre Spedding et Trinh-Duc... et ne pas les titulariser face aux Blacks ?"

02:10
0
0