Midi Olympique
 
Article
commentaires
Rugby à XIII

Une sacrée désillusion

Une sacrée désillusion

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 27/06/2008 à 15:45
Largement défaite 56-8 par le XIII anglais, l'équipe de France à XIII ne peut que mesurer le chemin qu'il lui reste à parcourir avant le Mondial dans 120 jours.

A croire qu'une forte ossature d'une équipe de Super-League ne suffit pas pour venir à bout d'une nation majeure. Vendredi soir, à Toulouse, l'équipe de France avait tout de même aligné sur la feuille de match douze joueurs qui ont évolué et évoluent à ce niveau de compétition.

Au final, c'est une grosse désillusion et un cinglant (56-8) qui interpelle et pose de légitimes questions sur cette équipe nationale à quelques mois de la prochaine Coupe du Monde en Australie.

Dans un vestiaire longuement fermé à double tour, John Monie, le coach tricolore, n'a pas été tendre du tout avec certains éléments. Dans un coin, (le vestiaire du Stade toulousain), Laurent Carrasco, le local de l'étape, analysait avec lucidité la puissance de cette formation anglaise. "Dans tous les impacts, nous avons été dominés, perdu tous nos duels. Au ras du tenu, nous n'avons pas du tout été bons face à une équipe anglaise bien préparée, cela n'a vraiment pas pardonné."

D'autres mettaient le doigt sur l'inactivité des joueurs issu du championnat français. Et pourtant les Toulousains Trent Clayton, Laurent Carrasco, le Lézignanais James Wynne, le Carcassonnais Teddy Sadaoui et le pigiste de Widnes Adel Fellous ne sont pas de ceux qui ont démérité.

"A chaud, nous pouvons dire que nous sommes très déçus, glissait le manager Gilles Dumas. Revoyons le match à la vidéo et nous en tirerons les analyses."

Reste que certains joueurs alignés à Ernest-Wallon n'ont pas validé leur billet pour l'Australie. L'avenir nous le dira.