DAN CARTER Nouvelle zelande - Icon Sport
 
Article
commentaires
Rétro 2009

Le XV mondial de 2009


Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 24/12/2009 à 15:38
Avec le concours de journalistes du monde entier, Midi Olympique a construit un XV idéal, qui réunit les meilleurs joueurs du monde en 2009. Il est, logiquement, composé d’une majorité de Sud-Africains et d’Irlandais. Seul un Français y prend place. Précisions.

Malgré des tests de novembre en demi-teinte (une victoire et deux défaites), les champions du monde ont été plébiscités par les 26 journalistes qui ont pris part à l’élection du XV mondial de 2009. Il faut dire qu’ils ont été particulièrement impressionnants cette année encore. S’ils se classent deuxième nation du monde au classement IRB, ce sont eux qui se sont montrés les plus réguliers cette année. Leur série de victoires contre les Lions britanniques et irlandais et leur survol des derniers Tri-Nations en témoignent. Ils occupent ainsi à eux seul la moitié de ce XV de rêve, avec sept joueurs élus à un peu tous les postes. D’Habana à l’aile, en passant par Fourie au centre, Du Preez à la mêlée, Brüssow en troisième ligne ou par la fameuse paire de deuxième ligne Botha-Matfield ou Du Plessis au talon, les Springboks ont fait l’unanimité.

Les Irlandais rois d’Europe

Derrière les champions du monde arrivent logiquement les champions d’Europe. Auteurs du grand chelem et invaincus en 2009, les Irlandais placent trois des leurs dans ce XV mondial avec, en chef de file, le centre et capitaine Brian O’Driscoll. Il aussi remporté la H Cup avec Leinster cette année et on se demande encore comment il n’a pas été élu meilleur joueur du monde par l’IRB à la place du Néo-Zélandais McCaw… Les All Blacks justement sont un peu "à la traîne" avec seulement deux élus : l’ouvreur Daniel Carter, blessé durant les huit premiers mois de l’année mais auteur d’un retour génial en novembre, et l’ailier supersonique Sitiveni Sivivatu. Battus chez eux par la France en juin et décevants pendant les Tri-Nations, les NZ ne doivent leur première place au classement IRB qu’à une très bonne tournée automnale.

Seul Barcella…

Il n’y a donc qu’un seul "Frenchie" à se hisser dans ce XV de rêve. Il s’agit du pilier Fabien Barcella. Déjà très en vue lors de la tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie cet été, le Biarrot a explosé aux yeux du monde entier lors de la victoire contre l’Afrique du Sud à Toulouse il y a un peu plus d’un mois. Il forme, avec l’Italien Marttin Castrogiovanni, une paire de piliers atypique et se classe dixième meilleur joueur de la planète selon les journalistes interrogés par Midi Olympique. A la première place, on retrouve non pas un mais deux joueurs : le Sud-Africain Heinrich Brüssow, véritable révélation de l’année, et le Néo-Zélandais Dan Carter, qui a retrouvé son meilleur niveau comme il l’a prouvé contre la France à Marseille.

Le XV mondial de 2009.- Kearney (Irlande) ; Sivivatu (Nouvelle-Zélande), O’Driscoll (Irlande), Fourie (Afrique du Sud), Habana (Afrique du Sud) ; (o) Carter (Nouvelle-Zélande), (m) Du Preez (Afrique du Sud) ; Elsom (Australie), Heaslip (Irlande), Brüssow (Afrique du Sud) ; Matfield (Afrique du Sud), Botha (Afrique du Sud) ; Castrogiovanni (Italie), Du Plessis (Afrique du Sud), Barcella (France).