- - Stade français

Top 14, Stade français - Rabah Slimani: "Maintenant, on essaie d’imposer notre jeu"

Convocation avec les Bleus, changement d’état d’esprit au Stade français, nouveaux objectifs… Rabah Slimani, pilier droit âgé de 23 ans, revient sur son début de saison.

 
Slimani: "Maintenant, on essaie d’imposer notre jeu" - RugbyIcon Sport
 

Comment avez-vous vécu votre première convocation avec les Bleus ?

Rabah SLIMANI: J’étais vraiment content et surpris à la fois. Je savais qu’on parlait de moi et qu’on me suivait mais je ne m’y attendais pas forcément. Une fois arrivé, les mecs que je connaissais m’ont rapidement mis à l’aise. Les entrainements n’étaient pas trop difficile. Beaucoup de projet de jeu et d’organisation.

Comment l’avez-vous appris ?

R.S.: Le matin même, je n’étais pas au courant qu’il y avait un stage de l’équipe de France. Personne ne m’a appelé, je l’ai appris par mes coéquipiers qui sont déjà internationaux. C’était une émotion spéciale, mais je suis vraiment heureux d’avoir été appelé chez les Bleus !

Vous venez de vous imposer face à Montpellier et vous êtes leaders, qu’est ce qui a changé au Stade français ?

R.S.: Au niveau du groupe, pour l’instant, il n’y a pas de gros bouleversements. On a quasiment conservé la même équipe. Je pense que le groupe a pris confiance. Nous sommes sur la continuité de notre fin de saison. C’est bien pour le club. Aujourd’hui, on est plus costaud mentalement.

Au niveau personnel, vous avez marqué votre premier essai contre Montpellier, qu’est ce qui s'est passé dans votre tête à ce moment là ?

R.S.: Je dois l’avouer, c’est assez bizarre. C’est une action collective. Si je me souviens bien, nous partons de nos 50 mètres. Pour moi, l’essai pourrait être accordé à toute l’équipe. Je fais les deux derniers mètres. J’étais vraiment content de marquer, surtout dans le nouveau Jean-Bouin. Il y avait beaucoup de bruit et d’euphorie. C’était particulier.

Les matches à l’extérieur étaient votre point faible l’année dernière. Après huit journées, vous en avez déjà gagné deux. Avant le déplacement à Toulouse, quel a été le déclic pour provoquer ce changement ?

R.S.: Même si c’est toujours plus difficile à l’extérieur, nous avons beaucoup progressé mentalement. On ne baisse plus les bras. Avant, quand on prenait un essai, c’était fini pour nous. Maintenant, on essaye d’imposer notre jeu. Je pense que nous avons évolué, surtout au niveau de l’état d’esprit.

Quels sont les objectifs concrets du Stade français cette saison ?

Après huit journées, nous sommes en tête du classement et c’est un véritable plaisir. On fera tout pour y rester le plus longtemps possible. L’objectif est de bonifier notre début de saison pour terminer dans les six premiers afin de disputer les phases finales.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |