Article
commentaires

Quatre joueurs chômeurs ont participé à un stage avec Albi


Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 02/07/2013 à 18:10 -
Par Midi Olympique - Le 02/07/2013 à 18:10
Quatre joueurs chômeurs ont participé à un stage avec AlbiQuatre joueurs sans club, issus du Top 14 et du Pro D2, ont participé à un stage de préparation avec le SC Albi les 26 et 27 juin derniers, organisé par Provale et encadré par Henry Broncan, l'entraîneur albigeois. Il s'agit des piliers Thomas Lebrequier (Biarritz) et Kevin Kervarec (Béziers), l'ailier Sébastien Régy (Narbonne) et le centre Lisandro Gomez-Lopez (Stade français).

L'entraîneur albigeois, Henry Broncan, en a profité pour saluer l'opération et pour rappeler à quel point le métier de rugbyman professionnel était une situation "précaire".

 
 

commentaires


  • Yul-BeglesBx03/07/2013 22:21

    Un bon pilier mature en général vers la trentaine. A part quelques surhommes tels Califano dans la premiere partie de sa carrière, Domingo et peut etre Barcella. Je ne sais pas si Serge Simon, Soulette et Tournaire peuvent etre ajoutes a la liste, ils ont éclos autour de la 25 aine et ils compensaient des manquements athlétiques/physiques par une technique individuelle tres personnalisée ;-). Meme Mas - qui aujourd'hui est une reference - partait sur le cul au debut de l'ere Lievremont. Et je me souviens de Garruet faisant part de ses premieres experiences en tronche (venant de la troisieme ligne) en face de Paparemborde ou il avait deguste copieux. Donc la reponse est oui ce n'est pas facile et non il ne faut pas repartir la queue entre les jambes au premier echec, ni essayer de syndicaliser le rugby pour interdire aux bons athletes de jouer pour que les mauvais aient leur place comme Braco66 le preconise.

  • Yul-BeglesBx03/07/2013 17:39

    Braco, tu es un Catalan bien pessimiste. Le sport pro, pas uniquement le rugby, est une direction professionnelle a tres haut risque. A la base, tres peu en vivront (en particulier au rugby ou meme si un Carter, par exemple, etait paye par l'USAP a pres de 700K EUR, si je me souviens bien, ne pourra pas forcement en vivre aisement jusqu'a sa mort, sponsoring exclu). Donc la motivation devrait aller bien au dela de celle du gagne pain. Par la, je veux dire que sans passion, ils iront nulle part et en vivront encore moins. En plus, comme le souligne Blanco, de nombreux clubs de villes de taille moyenne sont dans le rouge aujourd'hui. Donc si ces malheureux ont mis tous leurs espoirs de vie dans le rugby, il vaudrait mieux qu'ils s'arretent de suite. Ce n'est pas la competition de bons joueurs etrangers, c'est la difference de niveau et de motivation/foi en soi.

  • PerdantMagnifique03/07/2013 11:16

    Tu réfléchis trop. Si un pauvre petit français valeureux est au chômage, c'est à cause des joueurs étrangers .... et de Mourad