Article
commentaires

Provale pourrait poursuivre Laurent Bénézech pour ses propos sur le dopage


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 09/04/2013 à 17:30 -
Par Rugbyrama - Le 09/04/2013 à 17:30
Provale pourrait poursuivre Laurent Bénézech pour ses propos sur le dopageProvale, le syndicat des joueurs, a annoncé "étudier la possibilité de donner des suites judiciaires" aux propos tenus par l'ancien joueur international, Laurent Benezech, dans les colonnes du Monde, concernant le dopage dans le rugby.

Le communiqué

A la suite des propos tenus par monsieur Laurent Benezech dans le quotidien Le Monde, les joueurs de rugby professionnels, à travers PROVALE, ont décidé d’étudier la possibilité de donner des suites judiciaires à ces déclarations.

Les joueurs de rugby professionnels réclament une lutte anti-dopage plus forte et plus juste.

Ils aspirent à la transparence, à la préservation de leur santé et des valeurs de leur sport.

Par contre, ils n’accepteront aucun propos infondé et diffamant.

Sous-entendre que l’ensemble des joueurs de rugby aujourd’hui consomme de l’hormone de croissance en se basant sur des observations anatomiques ou pire, sous entendre que le drame de François Carillo* est lié au dopage, est dégradant pour celui qui le déclare et inacceptable pour les joueurs de rugby.

La lutte anti-dopage et tous ceux qui la soutiennent, comme nous, ne peuvent s’épargner une rigueur minimale. 

Elle doit tout faire pour sortir de ce climat de suspicion permanent, où l’absence d’objectivité rivalise avec celle de données tangibles.
Elle doit tout faire pour inverser cette tendance où la charge de la preuve pèse sur les sportifs et non sur ceux qui se répandent dans les médias.
C’est à ceux qui accusent qu’il incombe d’apporter la preuve de leurs assertions et non aux sportifs de devoir prouver incessamment leur bonne foi face à la rumeur.

L’antienne du "tous chargé" ne sert ni le sport, ni la lutte anti-dopage.

Il en va de la crédibilité et de l’efficacité de cette lutte anti-dopage.

Il en va aussi de la dignité des sportifs qui ont droit, comme tout citoyen, à la justice et ne peuvent être diffamés sans en subir les conséquences.

* joueur Bayonnais sauvé in extrémis après un malaise cardiaque durant l’échauffement et qui est contraint aujourd’hui de stopper sa carrière.

PROVALE

 
 

commentaires


  • Nemausus8711/04/2013 10:10

    Serge SIMON me déçoit de plus en plus. L'ancien pilier sympathique a laissé place a une redoutable personnalité POLITIQUE! Mais dans le mauvais sens du terme! Il n y avait qu'à voir son interview à Stade 2 remplies de longues et belles phrases, de démagogie, d'hypocrisie, de déni... C'est d'autant plus choquant que cet homme est un ancien joueur et surtout un médecin!! Que l'on ferme volontairement les yeux sur les dérives du dopage dans le rugby ne me choque pas. Par contre que l'on prenne les gens pour des imbéciles et que Provale continue à la ramener ainsi me dérange fortement!

  • Lacitch10/04/2013 10:24

    Attention à ne pas tout confondre ! Les joueurs Français qui sortent en TOP 14 auhourd'hui sont effectivement des garçons hors du commun sur le plan physique. Ce n'est pas pour rien que les clubs et la fédé misent bcp sur les jeunes joueurs possédant un gabarit exceptionnel dès l'âge de 15/16 ans. Nous sommes en train de salir le rugby sur la base d'une comparaison entre le rugby de papa et un sport professionnel. Y a t-il des dérives et du dopage oui, sans doute ! mais pas dans les proportions que vous semblez décrire. et n'oubliez pas que, si dopage il y a, les véritables raisons sont à chercher du côté de la longueur et la densité des saisons.

  • filopatibulaire10/04/2013 08:04

    Que Simon nos explique, lui qui est médecin et président de Proval et ancien pilier du haut niveau, comment certains joueurs peuvent prendre 3, 4 voir plus de 5 kg de fibres musculaires en 1 ans alors que la limite physiologique est 2 kg.