Rugbyrama

RUGBY - PRO D2 - Zakaria El Fakir : Jeune pilier deviendra grand

El Fakir, pilier d'avenir
Par Rugbyrama

Le 26/09/2017 à 18:26Mis à jour Le 26/09/2017 à 18:32

Pépites de PRO D2 - Zakaria El Fakir est un pilier droit prometteur de 20 ans, évoluant au sein de l'effectif de Béziers. Un joueur venu au rugby à l'âge de 11 ans dont la carrière décolle depuis deux saisons.

Il est l'un des piliers droits les plus prometteurs de sa génération. Zakaria El Fakir a fêté son vingtième anniversaire en janvier. Biterrois de naissance, il a débuté le rugby sur le tard à l'âge de 11 ans. Avant cela, le jeune Zakaria jouait au football. Qu'est ce qui a amené ce joueur à quitter le ballon rond pour le ballon ovale ? De ses propres dires il s'agit d'une question de gabarit : mesurant déjà environ 1,70 m, il détonnait par son imposante carrure.

" C'est un joueur curieux, qui pose beaucoup de questions, et un gros travailleur à l'entraînement"

C'est à Pézenas qu'il débute dans le rugby et est positionné au poste qui est toujours le sien. Il a 14 ans lorsqu'il est repéré par l'ASBH, qui évolue alors en fédérale 1. Un choix qui s’avère judicieux puisque ses entraîneurs et notamment David Gérard ne tarissent aujourd'hui pas d'éloges sur le jeune homme. "C'est un joueur curieux, qui pose beaucoup de questions, et un gros travailleur à l'entraînement" décrit l'ancien deuxième ligne toulousain. Son nom est couché pour la première fois sur une feuille de match en Pro D2 lors de la saison 2016-2017. Pour sa première saison en professionnel, il sera titulaire une fois pour sept sorties de banc.

Avec trois apparitions, dont deux titularisations, El Fakir débute fort l'exercice 2017-18. C'est le témoin de sa progression. Une question de circonstances, aussi. En effet, si du temps de jeu lui était promis, les blessures de Karim Kouider et de Jamie Hagan font actuellement de lui l'un des deux derniers joueurs aptes à être alignés à son poste.

Un pilier moderne

Solide en mêlée fermée, l'Héraultais se distingue par son activité sur le terrain. Le combat ne se résume pas au choc frontal avec ses vis-à-vis mais plutôt un jeu d'évitement. "C'est un joueur intelligent qui se remet en question après chaque match. Il a compris après la défaite à Grenoble qu'il ne suffisait pas de faire du pick and go", constate David Gérard. Même s'il a des progrès à faire sur sa technique de plaquage, dans ce domaine sa dureté sur l'homme augure d'un joueur complet.

A 20 ans, ce pilier dit moderne, car coureur et bon manieur de ballons en plus d'être solide en conquête, semble disposé à tout faire pour progresser. Tout sauf à quitter Béziers : "Si un club de Top 14 venait me chercher aujourd'hui je pense que je déclinerais l'offre, car ici j'ai du temps de jeu et j’emmagasine de l’expérience » tempère Zakaria El Fakir avec sagesse.

Portrait chinois de Zakaria El Fakir

Si vous étiez une voiture : Une Mercedes.

Si vous étiez une musique : Mourir mille fois, de Youssoupha.

Si vous étiez un plat : Un couscous.

Si vous étiez une phrase : Le but c'est de se faire plaisir.

Si vous étiez une boisson : Le 7up, parfum Mojito.

Si vous étiez un film : La planète des singes.

Si vous étiez un animal : Un ours.

Si vous étiez un livre : Mémoires d'un perfectionniste, de Jonny Wilkinson.

Par Hugo Dervissoglou

0
0