Icon Sport

RUGBY - PRO D2 - Enzo Forletta et le rugby : le grand amour malgré lui

Forletta et le rugby : le grand amour malgré lui
Par Rugbyrama

Le 03/10/2017 à 15:43Mis à jour Le 03/10/2017 à 16:02

Pépites de PRO D2 - Pilier de l'effectif professionnel de l'Usap depuis 2014, Enzo Forletta est déjà rodé aux joutes du Pro D2. Focus sur un joueur rapidement devenu accro au rugby... malgré quelques réticences.

Enzo Forletta a soufflé ses 23 bougies le 15 juin dernier. Né à Perpignan, il est d'ores et déjà un des joueurs cadres et surtout l'un des plus utilisés de sa génération : 75 matches dont 42 titularisations en trois ans et demi de rugby pro. Le début de carrière du pilier gauche coïncide avec la descente aux enfers de l'Usap et avec la première saison du club en deuxième division en 2014-2015.

Lancé très tôt dans le grand bain

À 19 ans et après seulement un an dans le monde des pros, Enzo Forletta avait déjà disputé 21 rencontres dont 13 en tant que titulaire. Un destin qui, a priori, n'était pas écrit puisque il s'était rendu à contre-coeur, accompagné par son grand-père maternel d'origine italienne, au club d'Argelès-sur-Mer à l'âge de 9 ans. Et pourtant à la sortie il lui était impossible de ne pas y retourner : "J'ai aimé l'ambiance et la manière de se défouler, c'était un peu le bordel avec beaucoup de mauls" se rappelle avec émotion le Catalan.

Le jeune homme a donc appris en grande partie sur le tas en raison des déboires de son club de cœur. Il a pu compter sur le soutien de ses coéquipiers et notamment de l'ancien talonneur Romain Terrain (qui a arrêté sa carrière en 2016), qu'il considère encore comme un grand-frère. "Tous les matins c'était lui qui m'emmenait à l’entraînement car je n'avais pas le permis, depuis on s'appelle régulièrement. Il me donne encore des conseils et on parle de sa nouvelle vie" explique le jeune homme.

" (Le rugby), c'est une belle leçon de vie"

À la question "qu'aimez vous dans le rugby ?" Enzo Forletta n'est pas parvenu à trancher : "J'aime toutes les phases de jeu que ce soit la mêlée, les rucks ou les phases de relance". Mais ce qu'il affectionne avant tout, c'est l'aspect chaleureux et la cohésion qui règne au sein du vestiaire : "J'ai découvert qu'on ne pouvait pas avancer tout seul, qu'on avait toujours besoin du partenaire". "C'est une belle leçon de vie" déclare-t-il. En plus d'être un joueur important du dispositif usapiste, il est également l'un des animateurs du groupe. Un statut non-officiel qui remonte à ses débuts dans la cour des grands. "Lors de ma première année, les nouveaux arrivants avaient dû faire des petits sketchs et j'avais fait quelques imitations qui étaient très bien passées", se remémore le pilier, jamais contre un bon trait d'humour et de bonne humeur.

Portrait chinois de Enzo Forletta

Si vous étiez une voiture : Une Aston Martin

Si vous étiez une chanson : What's going on, de Marvin Gaye

Si vous étiez un plat : Un plat de pâtes

Si vous étiez une phrase : "Que la force soit avec toi", Star Wars

Si vous étiez un fim : la trilogie Batman, de Christopher Nolan

Par Hugo Dervissoglou

0
0