Icon Sport

PRO D2 - Plus pragmatiques, les Columérins terminent bien le deuxième bloc

Plus pragmatiques, les Columérins terminent bien le deuxième bloc

Le 09/11/2017 à 23:03Mis à jour Le 09/11/2017 à 23:38

Cette affiche du haut de tableau a tenu toutes ses promesses ce jeudi soir à Michel-Bendichou. Du combat, du suspense et au final, une formation columérine patiente et appliquée qui renoue avec la victoire (17-11). S'ils avaient été moins indisciplinés, les Montois avaient leurs chances, ils rentrent bredouilles et se font rejoindre par les Haut-Garonnais à la deuxième place du Pro D2.

Le combat a été rude ce jeudi soir et longtemps le score de parité (6-6) ! Il a fallu attendre la fin du premier acte et cette inspiration au pied de Maxime Lafage pour voir les choses se débrider. L'unique essai du premier acte accordé à Randall Kamea (35e) permettait aux Columérins de basculer en tête à la pause (11-6). La deuxième période était tout aussi disputée mais grâce au pied précis de son ouvreur (deux pénalités supplémentaires, 12 points sur le match), Colomiers s'est sereinement dirigé vers un nouveau succès sur ses terres (17-6). Et même le sursaut d'orgueil montois, incarné par cet essai de Mathieu Billou (74e), n'a pas empêché cette cinquième victoire à domicile de la saison pour les Haut-Garonnais (17-11).

On attendait beaucoup de ce choc entre le troisième et le quatrième du championnat. Après son exploit à Aimé-Giral, le Stade Montois, meilleure équipe du bloc avec quatre victoires en cinq matches dont trois consécutives, était-il capable de venir titiller une formation columérine fébrile depuis quatre journées (trois défaites) ? On n'a pas été déçu avec notamment un gros duel en défense, au sol et en conquête. Mais au final, Colomiers s'est montré plus fort sur ces deux derniers points et surtout beaucoup plus discipliné.

Indiscipline quand tu nous tiens

Le schéma columérin a été très pragmatique ce jeudi soir : une grosse conquête, une grosse défense et un ouvreur qui occupe le camp adverse et marque des pénalités. Un rugby propre et qui gagne même si on a encore senti cette fébrilité ballon en main récurrente dans ce deuxième bloc. L'absence des cadres avec l'infirmerie qui déborde y est certainement pour quelque chose mais peu importe car l'essentiel a été assuré par les Haut-Garonnais au contraire des Montois. Malgré une bonne entame (0-6 après un quart d'heure), les joueurs de Christophe Laussucq et David Auradou se sont laissés grignoter par l'indiscipline. Douze pénalités, un carton jaune pour Carlos Muzzio, le bilan sur ce plan est encore bien noir après ce sixième déplacement de la saison. C'est certainement la clé de ce résultat en leur défaveur malgré le potentiel affiché par l'équipe à l'image de l'ailier Wame Naituvi et du numéro huit anglais Laurence Pearce pour son premier match.

Colomiers a livré une partie sérieuse et termine ce deuxième bloc provisoirement à la deuxième place en attendant le résultat de Montauban à Dax. Mont-de-Marsan ne peut que se mordre les doigts de revenir les poches vides dans les Landes et de mettre fin de cette façon à sa bonne série. Malgré tout, les Montois restent eux-aussi provisoirement deuxièmes avant une semaine de repos bien méritée pour tout le monde.

0
0