Eurosport

Pépites de PRO D2 : Wandrille Picault élevé en Bretagne, transformé en Catalogne

Pépites de PRO D2 : Wandrille Picault élevé en Bretagne, transformé en Catalogne
Par Rugbyrama

Le 05/12/2017 à 16:25Mis à jour Le 05/12/2017 à 18:18

PRO D2 - Aujourd'hui avenir du RC Vannes, Wandrille Picault est un jeune troisième ligne fier de son parcours. 1,85 m, pour 102 kg chargé d'histoire entre Bretagne et Catalogne.

Qui aurait cru qu'après ses débuts au bout de la pointe bretonne, que 20 ans plus tard Wandrille Picault évoluerait dans le meilleur XV de Bretagne. Et pourtant à seulement 23 ans Picault a déjà fait 5 apparitions en Pro D2 dont une couronnée d'un essai à Colomiers. C'est initialement pour suivre la passion de son père et son frère que Wandrille voit d'abord le rugby comme une évidence dans le petit club de Saint-Renan à côté de Brest. Une évidence que le jeune homme va ensuite perdre des yeux pour rejoindre d'autres sports, notamment la natation.

Un déménagement pour une nouvelle vie

Alors qu'il a 12 ans, la famille Picault décide de s'installer à l'autre bout de la France, dans le Sud, à côté de Perpignan. Le contexte, la géographie et l'histoire sont alors trop présent pour ne pas être rattrapé par la passion familiale, fini la natation, Picault replonge dans l'ovalie. "C'était dur d'abord, il a fallu se remettre au niveau". Et puis, d' années en années il progresse au point de déposer un CV chez le club historique de l' USAP. Il y fait une période d'essai concluante et intègre le centre de formation des jaunes et rouges. Pour sa quatrième et dernière année en espoir, le breton est nommé capitaine d'une équipe qui sera sacré championne de France au terme de la saison. Et pourtant, l' USAP ne souhaite pas conserver un si beau CV. "Rien ne m'a été annoncé clairement, mais j'ai vite compris que je ne serais pas retenu dans le groupe professionnel". Wandrille se méfiait également de la concurrence au sein du club qui possédait des troisièmes ligne (Brazo, Bachelier, Chateau) avec un profil différent du sien.

Wandrille Picault Vannes

Wandrille Picault VannesRugbyrama

"Vannes, c'est l'ambassadeur de la Bretagne"

À 23 ans, le jeune Picault se retrouve alors sur le marché. Au moment de choisir un nouveau club, le côté affectif a primé. "Perpignan, c'est la Catalogne, c'est des valeurs que j'adore, mais Vannes, c'est l'ambassadeur de la Bretagne auprès du rugby professionnel, même si je n'avais plus de famille là-bas, c'était important de me raccrocher à ça. Mais l'enjeu sportif m'a plu aussi !". Il retourne alors en Bretagne, pour la première fois sous les couleurs du RC Vannes.

"Le compteur tourne"

C'est un nouveau départ pour le troisième ligne, lui qui se décrit comme un joueur discret et bosseur, développe de nouvelles ambitions à court terme. "Il faudrait que je m'inscrive régulièrement dans l'effectif, j'ai déjà 23 ans, le compteur tourne vite". Pour le club "Le seul objectif, c'est de se maintenir au plus vite, après ça va très vite, en deux matchs, on peut se retrouver relégable ou à la lutte pour les barrages."

Enfin, nous lui avons parlé de la prochaine rencontre à domicile contre Aurillac : "C'est une des valeurs sûres de la Pro D2, une équipe épaisse,, mais je pronostique, quand même une victoire de Vannes."

Propos recueillis par Baptiste Barbat

Wandrille Pinault

Wandrille PinaultRugbyrama

0
0