Icon Sport

RUGBY - PRO D2 - Impériale face au leader grenoblois, l'USAP s'est réconciliée avec son public

Impériale face au leader grenoblois, l'USAP s'est réconciliée avec son public

Le 12/11/2017 à 16:06Mis à jour Le 12/11/2017 à 17:13

PRO D2 (12e journée) - Deux semaines après y avoir subi un terrible affront (20-44 face à Mont-de-Marsan), Perpignan se rassure à la maison. L'USAP s'est imposée ce dimanche à Aimé-Giral, face au leader, Grenoble, bonus offensif en prime (42-23). Les Perpignanais montent sur le podium grâce à ce succès (troisièmes, 36 pts). Le FCG, qui restait sur trois victoires, reste en tête, avec 40 points.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Aimé-Giral attendait une réaction de son équipe battue largement par Mont-de-Marsan lors de la dernière réception. Cinq essais marqués, deux encaissés, une deuxième période proche de la perfection, le public de l’USAP peut être fier de son équipe, victorieuse avec la manière et le bonus offensif de Grenoble (42-23), ce dimanche.

Le match a tourné en faveur des Catalans sur l’essai stratosphérique de Mathieu Acebes (48e) sur lequel Nkinsi − qui lui a mis un coup d'épaule, au sol, alors qu'il avait déjà aplati − a pris un carton jaune qui a coûté cher au FCG. Grâce à cette performance, les hommes de Christian Lanta retrouvent le podium du championnat derrière Montauban et donc Grenoble, qui conserve tout de même sa place de leader.

Selponi, le pari réussi du staff de l’USAP

La semaine passée, l’USAP a concédé un match nul frustrant à Soyaux-Angoulême, mais cette rencontre a permis a plusieurs jeunes de prendre de l’expérience et à Enzo Selponi de se relancer. Titularisé à l’arrière, l’ouvreur de formation a rayonné pour sa deuxième apparition de suite comme titulaire. Il a été l’auteur de deux essais, dont le premier de la rencontre (6e) puis a ensuite parfaitement pris la relève au pied de Jacques-Louis Potgieter, sorti sur protocole commotion (17e, remplace par Jens Torfs).

Vidéo - Doublé de Selponi, slalom géant d'Acebes... Perpignan a pris Grenoble de vitesse

02:10

Il a transformé sans trembler l’essai de son équipier Genesis Lemalu (18e) et a passé deux pénalités (29e, 38e). Contre le vent, Grenoble s’est accroché et était mené de peu avant la mi-temps (18-13), grâce notamment à un essai d’Edward Sawailu (33e) et huit points au pied de Burton Francis, ouvreur titulaire en l’absence sur blessure de David Mélé.

Grenoble a explosé après l’essai exceptionnel d’Acebes

La deuxième période devait être difficile pour les Catalans qui se retrouvaient contre le vent. La pénalité de Burton Francis (42e) semblait même le confirmer. C’était sans compter sur le génie de Mathieu Acebes. Le trois-quarts a été l’auteur d’un essai de 50 mètres tout en crochets et changements de directions qui restera dans les mémoires (48e).

Certes, il s’est fait assommer au sol par Hans Nkinsi après avoir aplati... mais ce sont bien les Isérois qui ont pris le plus gros coup sur la tête avec le carton jaune logique infligé à leur deuxième ligne pour ce mauvais geste.

Réconciliation entre l’USAP et Aimé-Giral

En infériorité numérique, le leader a explosé. Enzo Selponi – encore lui – a marqué un deuxième essai dans la foulée, son troisième de la saison (53e). En jambes, les leaders reposés des Catalans ont alors déroulé. Malgré le retour de Hans Nkinsi sur le pré, Grenoble a encaissé un cinquième essai par le deuxième ligne Berend Botha (62e).

Alors oui, Andréa Cocagi a pris un carton jaune pour une vilaine charge à l’épaule sur... Hans Nkinsi (77e) et oui, l'immanquable Nkinsi a marqué un deuxième ESSAI pour Grenoble après la sirène (81e), mais Aimé-Giral pardonnera sans aucun doute cela à ses joueurs. C’est une véritable démonstration de force à laquelle le public a assisté avant le départ en vacances. Peut-être le réveil tonitruant d’un cador du championnat.

0
0