Icon Sport

Finale Pro D2 - Oui, Montauban est déçu, mais il ne regrette rien

Oui, Montauban est déçu, mais il ne regrette rien

Le 22/05/2017 à 10:09

PRO D2 - Invité surprise de cette finale de Pro D2, Montauban n’a rien pu faire ce dimanche face à des Agenais plus forts (41-20). Mais malgré la déception d’échouer à une marche du Top 14, joueurs, entraîneurs et dirigeants s’accordent pour dresser un bilan plein d’espoir au terme de cette très belle saison sapiacaine.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

50 ans après avoir soulevé le Bouclier de Brennus au Parc Lescure (ancien nom du stade Chaban-Delmas), 7 ans après sa relégation financière du Top 14 en Fédérale 1 et 3 ans après son retour en Pro D2, le miracle n’a pas eu lieu pour Montauban aux portes de l’élite du rugby français. La faute à de nombreux facteurs. "L’expérience, la fraîcheur physique, la dimension d’une finale ?", s’interroge Pierre-Philippe Lafond, l’entraîneur des avants sapiacains. Pour le capitaine montalbanais, Mickaël Ladhuie, l’entame agenaise avait surtout laissé trop de traces. "Ces vingt premières minutes font mal, ils nous ont pris à la gorge, ils nous ont acculé sur notre ligne et nous ont privé de ballon. Après on a essayé de mettre du rythme, on est revenu un peu dans le match mais c’était trop compliqué".

Taleta Tupuola (Montauban) - mai 2017

Taleta Tupuola (Montauban) - mai 2017Icon Sport

La logique sportive a donc été respectée. Pourtant, si vous pensez que les Montalbanais, déjà bien heureux de vivre l’ambiance folle d’une finale de Pro D2 et de s’échauffer au milieu des jupons des pom pom girls, venaient en balade à Chaban, vous avez tout faux. "C’est un cliché", estime l’entraîneur montalbanais. "On n’était pas venu juste pour la fête. On était venu pour jouer. Après la conséquence du Top 14, on n’y pensait pas forcément. Les mecs ont tout donné mais les Agenais ont été plus forts, bravo à eux".

Bory : "N’oublions pas d’où l'on vient"

Humilité, lucidité et surtout pas de regrets, voilà le credo sapiacain après cette finale perdue. L’un des co-présidents, Daniel Bory, le visage cramoisi par les nombreux kilomètres en vélo effectués samedi pour rallier la Gironde (pari tenu), était déçu mais heureux du parcours de ses joueurs. "Pour nous, c’était un événement exceptionnel. On retiendra simplement cette saison. Je crois qu’aujourd’hui, on peut être fier de ce club et les supporters fiers de ce que les joueurs ont fait".

Vidéo - Caisso : "C'est une victoire pour moi"

01:23

Peu de larmes, ou dissimulées dans la chaleur du vestiaire, mais de l’espoir, celle d’un club pas encore outillé pour retrouver les ogres du Top 14 mais prêt à s’installer (pour de bon) au premier plan de l’échelon inférieur. "N’oublions pas d’où l'on vient", martèle l’homme fort sapiacain. "On est en finale de Pro D2 avec le onzième budget, je sais bien que cela ne fait pas tout mais bon… Donc on va faire une belle fête avec nos garçons, ils l’ont bien mérité et je ne veux pas qu’ils partent la tête basse de ce stade".

À l’heure où l’on vous dévoile ces lignes, on ne connaît pas le résultat de cette troisième mi-temps. En revanche, on sait que Montauban veut sortir grandi de cette saison prometteuse avant un prochain exercice déjà dans l’esprit de Pierre-Philippe Lafond. "On ne regrette rien, il y a de la déception mais c’est une étape, ce n’est pas une finalité. Avec Chris (Whitaker ndlr), on va s’appuyer sur ça pour continuer à faire grandir le groupe et l’équipe".

0
0