Icon Sport

Pro D2 - 23e journée - Le LOU en impose à Bayonne (15-11)

Lyon trop fort, même pour Bayonne

Mis à jourLe 25/03/2016 à 12:19

Publiéle 24/03/2016 à 22:57

Mis à jourLe 25/03/2016 à 12:19

Publiéle 24/03/2016 à 22:57

Pro D2 - 23e journée - Le LOU gagne (15-11) à Bayonne mais sans prestige ce choc entre le premier et le second de Pro D2. La générosité bayonnaise n'aura pas suffi. La défense, la mêlée et les coups de pied des Lyonnais étaient trop précis. Les Ciel et Blanc ont marqué le seul essai du match par Rouet et glanent un bonus défensif lors de cette première défaite de la saison à Jean-Dauger.

Les Lyonnais s'imposent en leaders à Bayonne où l'Aviron n'avait encore jamais perdu cette saison. Le score ? 15-11 pour le LOU qui a dominé sur les pré requis d'une victoire en déplacement : mêlée, défense, discipline et le jeu aux pieds de Potgieter. Si les Ciel et Blanc se contentent d'avoir marqué le seul essai du match par Rouet et aussi du point de bonus défensif, leur volonté n'a pas suffi.

Et pourtant, les toutes premières minutes de cette affiche ô combien tendue et attendue promettaient monts et merveilles. Les deux cadors de cette Pro D2 s'en donnaient à coeur-joie, relançant et dynamisant un maximum de ballons. Mais peu à peu, les défenses hautes et agressives se reprenaient pour ne plus lâcher tout au long du match. Le feu d'artifice promotionnel de cette Pro D2 n'aura jamais eu lieu pour quiconque se régale d'un rugby enflammé, fait d'essais, de passes, de courses et de suspense.

Heureusement, les autres composantes de notre sport ont bien été présentes ! Volontaires et virevoltants, les Ciel et Blanc ont tenté de déséquilibrer la bande de Mignoni et Bruno, mais bien souvent, ils rendaient les munitions au pied quand la patience aurait du leur permettre de les conserver davantage. Quand vous rajoutez une indiscipline supérieure, trop de maladresses et même quelques blessés (Jané, Bustos Moyano ou Labouyrie), les lacunes étaient trop fortes. Enfin, si la mêlée basque avait plutôt dominé au match aller, ce ne fut pas le cas sur cet affrontement retour avec un huit rhône-alpin sorti vainqueur.

Potgieter à son aise

Le leader issu de la capitale des Gaules aura été secoué. Dès l'entame et durant les dernières minutes du match après l'essai de l'espoir bayonnais par Rouet (73e) pour revenir au score. Mais entre temps, sa défense haute, son pack lourd qui avance et sa discipline auront permis au stratège sud-africain Potgieter de jouer dans un fauteuil. La longueur de son jeu au pied fit merveille dans le déplacement, l'alternance et face aux barres. Auteur de tous les points des siens, il aura permis aux Gones de revenir au score avant de distancer les joueurs d'Etcheto et Senekal. Surtout, ces cinq pénalités récompensent par une 21e victoire en 23 matches cette saison ce leader de Pro D2 qui n'est jamais paru aussi fort dans l'histoire de cette compétition. Ni aussi proche de la quitter pour retrouver l'élite.

0 commentaire
Vous lisez :