Icon Sport

Pro D2 - 19e journée - Quatrième victoire à l'extérieur cette saison pour Bayonne à Bourgoin (20-18)

Et de quatre pour Bayonne à Bourgoin !

Le 19/02/2016 à 01:15

L'Aviron bayonnais a consolidé sa deuxième place au classement après s'être imposé 20-18 à Bourgoin ce jeudi. Brouillons et gênés par les blessures, les Basques se sont appuyés sur leur mêlée et leur touche avant de marquer deux essais (Choirat et Macome) pour remporter ce match face à de valeureux mais maladroits Berjalliens. Le CSBJ marque deux essais (Cotte et Perrin ) et un bonus défensif.

Le coup est encore passé près mais Bayonne continue de gagner et d'avancer vers les phases finales. Encore une fois, les Ciel et Blanc remportent une victoire par un court écart (20-18) mais celle-ci est synonyme de quatrième succès en voyage cette saison ! Les deux essais de Choirat et Macome récompensent le travail des avants, la conquête et l'abnégation des Basques. Bourgoin, trop maladroit, trop indiscipliné et faible en touche ainsi que face aux poteaux, manque la victoire et ne glane que le bonus défensif. Sévère.

A force de jouer à se faire peur, les Bayonnais sont en train de se construire une sacrée expérience commune cette saison qui pourrait se révéler utile en fin de championnat lors du sprint ou durant les phases finales. Les Basques ont encore peiné pour gagner mais ils gagnent. C'est même le quatrième succès qu'ils ramènent de leurs voyages et l'emporter à Pierre-Rajon a toujours une certaine valeur durant une saison.
Le clés du succès ? Des mêlées et des touches supérieures, une domination dans le jeu au sol et sur la discipline, et enfin, un réalisme qui a vu Choirat et Macome inscrire deux essais quand Du Plessis faisait du bien face aux barres. Même si les nombreuses blessures ont perturbé le jeu du duo de coaches Etcheto et Senekal, l'Aviron gagne, continue d'engranger des points et renforce sa deuxième place au classement.

Bourgoin l'avait mérité

Clairement, les intentions, le tempo et les actions d'essais ont été en faveur des Berjalliens. Mais comme dit l'adage : dominer...
Certes, Cotte et Perrin ont marqué deux beaux essais quand Bourgoin a été plus souvent dans le camp adverse mais aussi devant au score la plupart du match. Le CSBJ a aussi eu l'occasion de tuer la partie par la botte de Bosviel et celle de Bouillot mais les buteurs isérois n'ont pas su récompenser les efforts des leurs, particulièrement maladroits en touche. Le bonus défensif parait cruel mais pourrait compter en fin d'exercice en vue du maintien pour un club qui mérite(rait) de demeurer en Pro D2.

0
0