Alexandre Péclier n'a jamais douté de la capacité de ses joueurs à surmonter l'épisode du retrait de 10 points - Rugbyrama
 
Pro D2

Sanctionné d’un retrait de 10 points, Bourgoin fait et va faire front

Sanctionné d’un retrait de 10 points, Bourgoin fait et va faire front

Par Laurent GENIN
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/08/2014 à 15:33 -
Par Laurent GENIN - Le 02/08/2014 à 15:33
Le CSBJ ne veut pas baisser les bras après la sanction infligée mercredi dernier par la DNACG pour fautes financières au niveau de ses budgets. Joueurs et staff feront le maximum sur le terrain pour combler ce retrait si celui-ci est confirmé dans les semaines qui viennent.
 

Mercredi 30 juillet, de forts orages se sont abattus sur la tête des Berjalliens. Au propre comme au figuré. En effet, la Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) aurait décelé concernant le CSBJ, des "manquements graves et répétés, sur deux exercices budgétaires consécutifs, aux règles de comptabilisation et de transparence qui s’imposent aux clubs professionnels vis-à-vis de la DNACG". L’instance sanctionne le club de dix points de pénalité à compter du début du championnat 2014-2015. Un gros coup sur la tête des Berjalliens, à quelques semaines de la reprise de Pro D2, le 23 août, contre Albi. "Un coup de massue, oui, surtout qu’on ne comprend pas trop les raisons, expliquait vendredi soir Alexandre Péclier, l’entraîneur des trois-quarts de Bourgoin, à l’issue d’un match de préparation contre Lyon (12-31). Comme le disait si bien Martial (Manier, le président, NDLR), s’il manquait 100 000, 200 000 ou 300 000 (euros), tu peux aller chercher quelque chose. Là, on ne sait pas. On est un peu dans l’inconnu. Après, nous, au niveau sportif, on ne s’en occupe pas trop, on est concentrés sur ce qu’on a à faire. C’est le côté administratif qui gère la situation".

Rencontré à la mi-temps de la rencontre face au Lou, le président Manier n’a pas souhaité s’exprimer, renvoyant au communiqué que le CSBJ a publié sur son site internet le 31 juillet. Sur celui-ci, on peut lire que le CSBJ a réalisé un résultat positif pour la saison 2012-2013 de + 262 000 euros et de + 402 000 euros pour l’exercice 2013-2014. "Bien que nous considérions la décision de la DNACG comme incompréhensible, nous en prenons acte et restons étonnés de cette sanction. D’ailleurs des dirigeants de la FFR et de la LNR joints par la Direction du CSBJ, partagent cet étonnement", est-il écrit. Le CSBJ devrait très certainement faire appel de cette sanction.

Le président du CSBJ Martial Manier, de face en discussion, lors du match de préparation Bourgoin-Lyon (12-31)
Le président du CSBJ Martial Manier, de face en discussion, lors du match de préparation Bourgoin-Lyon (12-31) - Rugbyrama

Guillot: "On part comme si on avait moins dix"

En attendant, les joueurs berjalliens n’entendent pas rendre les armes malgré le handicap qui les frappe. "Nous on est sur le terrain, si on baisse les bras dès le premier revers, on n’arrive à rien, assène le troisième ligne Bogdan Leonte. On est des compétiteurs. On va tous le montrer. J’ai confiance dans le groupe pour être fort cette année et surmonter cette petite embûche". Jérémy Guillot, lui, aussi en est convaincu. Le troisième ligne connaît ce genre de situations pour l’avoir vécu en 2012 lors de la rétrogradation du CSBJ en Fédérale 1 pour raisons financières. "Arrivé au mois d’août, une sanction tombe. On commence à en avoir l’habitude. Pour les nouveaux, c’est un peu frustrant. Maintenant, ça nous met un gros frein au niveau du championnat. Moins dix, c’est quand même énorme". L’équivalent de deux victoires bonifiées. Bogdan Leonte, revenu en Isère cette saison après un passage à Mont-de-Marsan, est persuadé que cet épisode peut encore davantage souder le groupe. "Je vois ça comme ça, surtout dans ce groupe-là. On n’est pas des tricheurs. Personne ne s’échappera. Tout le monde sera à l’écoute". En tout cas, si les joueurs gardent un espoir que la sanction soit levée ou au moins atténuée, Jérémy Guillot est clair: "On part comme si on avait moins dix".

Péclier: "Les joueurs ont très bien réagi"

Ce retrait de points n’a en tout cas pas freiné les joueurs sur le terrain. Ils ont livré une assez bonne prestation contre les Lyonnais, malgré le score, ce qui n’a pas surpris Alexandre Péclier. "Dès que Martial leur a annoncé le matin, ils ont très bien réagi". Le coach du CSBJ a apprécié cette première sortie. "On a vu des choses très intéressantes sur notre jeu, sur les systèmes qu’on a travaillés depuis l’intersaison. Les joueurs ont été solidaires, ils se sont engagés. On a réussi une très belle entame, on a eu le ballon, on a su tenir, on les a mis en difficulté sur deux, trois actions, c’est encourageant". Deux essais du demi de mêlée ou ouvreur Jérémy Gondrand ont récompensé les intentions du CSBJ. Et prouvé, s’il le fallait, que les Berjalliens ont relevé la tête.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×