Icon Sport

Pro D2: Provence Rugby fait sa révolution

Provence Rugby fait sa révolution

Le 16/12/2015 à 10:30

Provence Rugby est scotché à la 15e place de la Pro D2. Avec un bilan de neuf défaites pour trois victoires, le club d'Aix-en-Provence est bien loin de ses ambitions. Le président a d'ailleurs tranché dans le vif en limogeant Christian Labit et Franck Comba il y a dix jours. Ce mardi, il a annoncé l'arrivée de Marc Delpoux comme consultant.

Aux grands maux les grands remèdes. 15e de Pro D2, avec seulement 13 points en 12 journées, Provence Rugby a opté pour le grand chambardement. Suite au revers à domicile face à Colomiers il y a une dizaine de jours, le président Denis Philipon a remercié son duo d’entraîneur Christian Labit et Franck Comba. Derrière, le promu provençal s'est à nouveau incliné, cette fois à l'extérieur contre Bourgoin (33-12), soit la cinquième défaite de rang en championnat.

Mais entre temps, Patrick Pézery a été propulsé à la tête de l'équipe première avec Corné Uys à ses côtés. Dernière étape de la révolution provençale: ce mardi, Marc Delpoux a fait son arrivée à Aix-en-Provence. "Il sera un superviseur-consultant de tout le secteur sportif", précise Denis Philipon. Delpoux arrive donc dans un rôle de "super manager". "Il faut redonner confiance à ce groupe et Marc va apporter un plan de jeu, de la rigueur ainsi que la précision voulue par le rugby professionnel", martèle le patron aixois.

" Nous ne sommes pas une équipe de Fédérale"

Avant d'en arriver là, Denis Philipon a donc écarté le duo qui avait permis au club que l'on appelait encore le PARC, à ce moment-là, de retrouver la Pro D2. Un choix parfaitement assumé: "Il fallait se rendre à l'évidence, quelque chose ne fonctionnait pas. Sur l'aspect sportif, on est dernier avec pourtant le 7e budget". Si les résultats ne suivaient pas, des tensions semblaient avoir également vu le jour entre le staff et certains joueurs, notamment les étrangers. Le message ne passait pas et comme on dit souvent en pareil cas: le vestiaire avait lâché ses coachs.

Denis Philipon, président de Provence Rugby

Denis Philipon, président de Provence RugbyIcon Sport

Le président aixois se refuse de confirmer cela mais il poursuit ses explications quant à son choix: "J'ai senti qu'on avait une étape à passer. On a un groupe de qualité, avec 16 joueurs recrutés cet été, dont 11 qui ont une expérience en Top 14. Nous ne sommes pas une équipe de Fédérale comme cela a pu être dit. Nous avons l'équipe pour nous maintenir".

Le maintien, voilà donc la mission de Marc Delpoux. Pour cela, il faudra retrouver le chemin de la victoire et engranger le maximum de points lors des 17 prochaines journées. Et cela commence dès vendredi avec la réception de Bayonne, deuxième de Pro D2. Tout sauf un cadeau pour Provence Rugby. "On sait d'où on vient et qui on rencontre. Marc est ici pour nous remettre à flot, mais on sait que cela n'arrivera pas en deux jours", assène Denis Philipon. Dès ce mardi, l'ancien entraîneur de l'UBB et de l'USAP s'est d'ailleurs mis au travail avec le staff en place. Et vendredi, ils pourront compter sur le soutien des supporters aixois, toujours fidèles malgré les résultats, pour espérer prendre au moins un point et commencer une nouvelle aventure.

0
0