Icon Sport

Pro D2 - M. Petitjean (Aurillac): "Ce serait très bien qu’on soit dans les cinq premiers à la trêve"

Petitjean: "Ce serait très bien qu’on soit dans les cinq premiers à la trêve"

Mis à jourLe 10/12/2014 à 11:08

Publiéle 10/12/2014 à 11:01

Mis à jourLe 10/12/2014 à 11:08

Publiéle 10/12/2014 à 11:01

Article de Laurent GENIN

En cas de succès samedi sur Mont-de-Marsan, deuxième, le Stade aurillacois de Maxime Petitjean, sixième, se placerait dans les hautes sphères du classement, avant un déplacement à Tarbes pour bien terminer la phase aller. Mais l’ouvreur sait bien que vaincre les Montois, en très grande forme actuellement, sera une tâche compliquée.

Maxime, le match nul ramené de Perpignan (15-15), avant la mini-trêve, a-t-il renforcé la confiance d’Aurillac?

Maxime PETITJEAN: Pour nous ça a été vraiment un super résultat. Perpignan est une grosse équipe. Ramener deux points de là-bas, ça sonnait un peu comme une victoire. Cela a vraiment fait du bien pour les têtes, surtout qu’on a fait un dernier bloc avec quinze points. Cela nous a permis de raccrocher un peu le wagon de tête. Ça a fait du bien à tout le groupe, oui.

Après votre défaite à domicile contre Albi (20-21), vous auriez pu accuser le coup mais vous vous êtes immédiatement relancés à Béziers. Qu’est-ce que cela dit du groupe?

M.P: Ça veut dire qu’on a des ressources. Cette défaite contre Albi a été un bon coup d’arrêt. On voulait rester le plus longtemps possible invaincu à la maison. Après, Albi n’a certainement pas volé sa victoire à Aurillac. Cela a été un très bon match de leur part. La chose très positive, c’est qu’on a réussi à réagir de suite en allant gagnant à Béziers (19-14). Ensuite on a validé cette bonne performance en l’emportant contre Colomiers à la maison (20-13) et puis on est allés chercher ces deux points du match nul à Perpignan, pour clôturer ce bloc.

" On craint énormément Mont-de-Marsan"

Vous restez ainsi sur deux victoires et un match nul. Auriez-vous préféré enchaîner les matchs étant donné votre bonne dynamique ou bien la trêve a-t-elle été la bienvenue?

M.P: Je pense que la trêve a été la bienvenue parce qu’on avait pas mal de blessés. A Perpignan, plusieurs mecs n’ont pas pu jouer parce qu’ils étaient blessés, notamment devant. Cette petite semaine de repos a fait du bien. Du coup, on a récupéré pas mal de monde. On fait tout pour essayer de bien finir ce bloc en espérant que cela se passe bien pour nous.

Jakobus Kemp et Aurillac ont ramené deux points de leur déplacement à Perpignan. 29 novembre 2014
Jakobus Kemp et Aurillac ont ramené deux points de leur déplacement à Perpignan. 29 novembre 2014 - Icon Sport

Samedi, vous recevez Mont-de-Marsan, deuxième, qui reste sur trois victoires. Qu’est-ce que vous craignez chez les Montois?

M.P: Ils ont une équipe très complète. Ils sont en haut de tableau, ce n’est pas anodin. C’est une équipe qui joue très bien au ballon, qui essaie de le faire vivre au maximum, à la "Montoise". Après, ils ont de belles individualités, ils sont très costauds devant. C’est une équipe que l’on craint énormément. On aborde ce match avec beaucoup de concentration et de sérieux.

" J’ai eu un peu moins de réussite que d’habitude en début de saison. J’ai raté quelques coups de pied que je n’avais pas l’habitude de manquer..."

A quel type de match faut-il s’attendre entre deux équipes en forme actuellement?

M.P: Cela va dépendre déjà du temps. Chez nous, il commence à faire assez froid. J’espère que les premières températures un peu basses ne seront pas trop gênantes. On est deux équipes qui essaient de produire un jeu agréable. Je pense qu’il y aura pas mal de jeu si le temps le permet. Après, on sait très bien que contre des équipes comme ça, si on n’est pas bien organisés en défense, ça risque d’être compliqué. Pour nous, le mot d’ordre sera d’être un maximum en place en défense, de rester sur ce qu’on fait depuis le début de la saison et d’avoir une bonne conquête comme ça a été le cas à Perpignan.

Après Mont-de-Marsan, vous clôturerez votre phase aller par un déplacement à Tarbes. Vous êtes-vous fixé un objectif comptable à atteindre d’ici la trêve?

M.P: Non pas du tout, mais pour ne rien vous cacher, ce serait très bien qu’on soit dans les cinq premiers à la fin de la phase aller. Cela va passer par une victoire contre Mont-de-Marsan. Si on arrive à battre Mont-de-Marsan, cela validerait le bon travail que l’on a fait sur le bloc précédent. Pour l’instant, on n’a pas vraiment parlé de points sur ces deux derniers matchs. On se focalise sur Mont-de-Marsan. On sait que ce match risque d’être serré et compliqué.

Sur un plan personnel, comment jugez-vous votre début de saison? La concurrence semble plus forte cette année que les saisons précédentes…

M.P: C’est vrai que les autres années, on n’avait pas un groupe aussi conséquent que celui qu’on a cette année. Cela permet d’avoir un roulement et de garder tout le monde bien concentré. Sur un plan personnel, j’ai eu un peu moins de réussite que d’habitude en début de saison. J’ai raté quelques coups de pied que je n’avais pas l’habitude de manquer. C’est bien revenu depuis quelques matchs. Ce turnover instauré dans l’équipe fait du bien à tout le monde, à moi aussi. Cela me permet un peu de me reposer et de toujours rester un maximum concentré aux entraînements pour être le meilleur possible le week-end. Pour l’instant, je me sens plutôt bien. On ne connaît pas encore l’équipe pour ce week-end mais j’espère que si je suis amené à jouer, je continuerai sur les bonnes performances des dernières semaines.

0 commentaire
Vous lisez :