Icon Sport

Pro D2 - Bourgoin: Jérôme Bosviel, le relanceur inspiré du CSBJ

Bosviel, le relanceur inspiré de Bourgoin

Mis à jourLe 13/01/2016 à 14:27

Publiéle 13/01/2016 à 14:27

Mis à jourLe 13/01/2016 à 14:27

Publiéle 13/01/2016 à 14:27

Article de Laurent GENIN

Neuvième au classement, Bourgoin conclut vendredi sa phase aller de Pro D2 par un déplacement à Montauban. Depuis le depuis le début de la saison, le CSBJ peut s’appuyer sur les performances inspirées de son arrière ou ouvreur Jérôme Bosviel.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

13 matches disputés sur 14 possible, dont 11 titularisations, troisième meilleur réalisateur de Pro D2 avec 128 points inscrits, Jérôme Bosviel réalise une phase aller canon. Face à Biarritz vendredi dernier, Bourgoin a pu compter une nouvelle fois sur son arrière, teur de 16 des 21 points du CSBJ, victorieux dans la douleur du BOPB (21-14). Une belle copie à première vue, mais l’intéressé voit les choses autrement.

Non, je ne suis pas satisfait de mon match. Oui, je mets deux essais mais ce que je retiens principalement, c’est que si on avait perdu, ça aurait été en grande partie à cause de moi, parce que je loupe trois transformations et une pénalité. C’est inadmissible à ce niveau. Je suis content de m’être montré sous une autre facette, que ça ait réussit dans le jeu et de m’être rattrapé par rapport au jeu au pied. Vendredi (à Montauban, Ndlr), je vais m’efforcer de me mettre au même niveau dans le jeu et de me remettre à niveau très vite dans le jeu au pied.

Péclier: "Il prend beaucoup d’initiatives et, souvent, ça lui réussit"

Un degré d’exigence qui doit plaire à Alexandre Péclier, l’entraîneur des trois-quarts berjalliens, qui souligne les qualités de Bosviel. Dans le mouvement général, dès qu’il y a du désordre, c’est un joueur qui est capable de se créer des intervalles, de prendre des trous, qui a une bonne vitesse de course. On l’a encore vu contre Biarritz. Il prend beaucoup d’initiatives et, souvent, ça lui réussit. Son coéquipier Grégory Puyo souligne également son apport. "Quand les pépins physiques le laissent tranquille, il est capable de faire des bons matchs, que ce soit en 15, en 10, au pied ou à la main. C’est un joueur complet. Il nous fait du bien. Pourvu que ça dure!"

Bosviel, le buteur du CSBJ
Bosviel, le buteur du CSBJ - Icon Sport

Pour la deuxième partie de la saison, Bosviel souhaite améliorer sa réussite face aux poteaux dans une visée collective. "Mon objectif personnel est d’être dans le top des buteurs de Pro D2. Je me dis que si j’y suis, c’est qu’on sera bien au niveau du classement. C’est le pourcentage de réussite qui compte pour moi. Je suis à 66 %, ce n’est pas très bien. Je veux viser plus haut. Si mon pourcentage de réussite augmente, le classement de l’équipe sera meilleur aussi".

Levast: "C’est un compétiteur, quelqu’un qui a du caractère"

L’ancien joueur de Périgueux et du Lou n’est pas le plus loquace du groupe berjallien, qu’il a rejoint la saison dernière, mais il n’est pas effacé. Loin de là. "C’est un compétiteur, quelqu’un qui a du caractère, comme tous les joueurs de rugby en général", confirme le manager Camille Levast. "Le caractère c’est bien. Après, on a travaillé aussi pour qu’il sache le canaliser, qu’il ne soit pas trop impatient. C’est en train de se mettre en place. Il est encore jeune (25 ans). Il travaille. C’est bien, on voit l’évolution. Aujourd’hui, beaucoup de joueurs sont trop impatients de tout, tout de suite. Au haut niveau, il faut savoir se construire pour être performant. Il faut être patient. Être patient ne veut pas dire prendre du retard mais passer des paliers à chaque fois. C’est comme ça que doucement on arrive à maturité".

Jérôme Bosviel (Bourgoin) - décembre 2015
Jérôme Bosviel (Bourgoin) - décembre 2015 - Icon Sport

Bosviel: "Je ne quitterai pas Bourgoin pour avoir moins de temps de jeu ailleurs, à part si c’est le Top 14"

Jérôme Bosviel arrive en fin de contrat avec Bourgoin en juin. Il dispose d’une saison optionnelle. Forcément, ses prestations ne passent pas inaperçues aux yeux des autres clubs. Levast semble serein. Je marche beaucoup à la confiance avec les joueurs. Des choses ont été mises en place. Avec Jérôme, cela a été toujours clair. C’est ce qui avait été déjà dit il y a deux ans. La performance, il l’a à Bourgoin, il y est bien. On va travailler pour que tout le monde soit content.

Il faudra de bons arguments, notamment une place en élite, pour le faire bouger du Nord-Isère. Je me plais à Bourgoin, j’ai du temps de jeu. Je ne quitterai pas Bourgoin pour avoir moins de temps de jeu ailleurs, à part si c’est le Top 14. Comme on a coutume de dire: on sait ce qu’on perd, mais on ne sait pas ce qu’on gagne.

0 commentaire
Vous lisez :