Icon Sport

20e journée de Pro D2: L'exploit pour Biarritz, Tarbes passe tout près, Dax enfonce Provence Rugby

L'exploit pour Biarritz, Tarbes passe tout près, Dax enfonce Provence Rugby
Par Rugbyrama

Le 26/02/2016 à 21:24

PRO D2 - Biarritz s'est offert une véritable exploit ce vendredi soir en s'imposant sur la pelouse de Béziers (25-26). Tarbes est passé tout près à Albi (37-36). Dax a pris le meilleur sur Provence Rugby (23-29) dans le match de la peur et enfonce les Aixois. Mont-de-Marsan, Narbonne et Perpignan l'ont emporté à domicile.

Béziers-Biarritz: 25-26

Béziers manque l'occasion de creuser l'écart sur Aurillac. Dix places séparaient les Héraultais de leur adversaire du soir et contre toute attente, c'est le Biarritz olympique qui s'est imposé au stade de la Méditerranée, au terme d'un match à suspense (25-26). Piqués au vif dès l'entame par un essai de Ngwenya après seulement seize secondes de jeu, les Biterrois ont cherché à revenir, pour prendre les devants 25-23, après un essai de Barrère (59e).

Les Basques, qui subissaient depuis le retour des vestiaires, prenaient l'ascendant en mêlée et repassaient devant à sept minutes du terme grâce à une pénalité de Lucu. Biarritz, et son équipe largement composée de joueurs formés au club, signe son deuxième succès à l'extérieur. Énorme déception en revanche pour l'ASBH, qui s'incline pour la deuxième fois de la saison au stade de la Méditerranée. Béziers est tout de même assuré de conserver sa troisième place à l'issue de cette 20ème journée.

Jean-Baptiste Peyras Loustalet (Béziers)

Jean-Baptiste Peyras Loustalet (Béziers) Icon Sport

Provence Rugby-Dax: 23-29

Si sur le papier, ce duel entre les deux relégables au coup d’envoi de cette 20e journée ne faisait pas rêver, le match s’est avéré spectaculaire! Pas moins de six essais ont été inscrits pour ce qui fut un véritable chassé-croisé entre Aixois et Dacquois. Les Provençaux ont longtemps semblé dominateurs mais après avoir commis des erreurs défensives, sanctionnées en première période par les essais d’Anthony Salle Canne (10’) et Simon Ternisien (33’), ce sont de mauvais choix en fin de rencontre qui ont couté très cher.

Ils avaient pourtant réussi à reprendre l’avantage après un très bon début de seconde période, derrière leur intenable capitaine Jannie Borman (42’) et le vif Lucas Caneda (49’). Deux pénalités en fin de match (72’ et 74’) auraient pu permettre à Lucas Levy de prendre les points pour faire le break mais on a préféré la touche, sans succès… Aix ne menait alors que d’un point et au courage, les Landais ont réussi l’incroyable sur une dernière charge d’Adrien Bau, après la sirène (82’), pour un essai validé après qu’Adrien Descottes ait consulté son juge d’en-but. Provence reste bon dernier de Pro D2 et va regretter longtemps cette soirée durant laquelle son maintien s’est peut-être joué face à un concurrent qui a mieux négocié ses temps faibles.

Albi-Tarbes: 37-36

Le SCA a remporté un match presque digne du Super Rugby sur sa pelouse face à Tarbes (37-36). Dans une rencontre avec sept essais inscrits, les Tarnais ont réussi à marquer la pénalité de la gagne dans les arrêts de jeu et peuvent rêver des phases finales. Pourtant, Albi n’aurait pas dû attendre ce moment ultime de la partie pour l’emporter.

A la 42e minute, les Jaune et Noir avaient le bonus offensif et menaient 27 à 9. Mais c’était sans compter sur l’orgueil et la réaction des Pyrénéens qui sont revenus dans la partie grâce à trois essais inscrits en 25 minutes et à la botte de leur ouvreur Sebastian Poet toujours aussi précis. Tarbes, qui menait de deux points avant l’ultime action et la faute de trop, repart avec le bonus défensif et sûrement beaucoup de regrets du Tarn.

Narbonne-Montauban: 26-24

C’est un gros duel que se sont livrés Narbonne et Montauban sur la pelouse du Parc des sports et de l’amitié. Et même si ce sont les Audois qui ont finalement remporté la rencontre (26-24), il ne s’en est fallu que d’un cheveu, et peut-être d’un carton jaune, pour que Montauban ne renverse le cours du jeu. Dans tous les domaines ou presque, les deux équipes se sont rendues coup pour coup mais c’est sur une faiblesse et une succession de fautes en mêlée que les Montalbanais ont écopé du carton jaune fatidique.

Il a en effet permis à Narbonne de repasser devant à la 66e alors que l'USM menait en terre audoise. Une infériorité numérique qui aura finalement coûté le match aux Tarn-et-Garonnais qui se sont inclinés, après avoir encaissé un autre essai (69e) et ce, malgré un beau baroud d’honneur final.

Vincent Rattez (Narbonne) - 18 décembre 2015

Vincent Rattez (Narbonne) - 18 décembre 2015Icon Sport

Perpignan-Carcassonne: 40-14

L'Usap a mis fin à l’hémorragie. Après deux défaites sèches, les Catalans ont réagi chez eux, à Aimé-Giral, en corrigeant Carcassonne (40-14). Totalement absents de la première demi-heure, où ils ont été menés 14-3 après un essai de Grammatico (6e) et des pénalités de Berchesi (14e, 22e, 31e), les partenaires de Karl Château ont ensuite éteint leur adversaire et renversé la vapeur de manière spectaculaire. Quatre essais à la clé: un du revenant Pérez (34e), deux de pénalité (48e, 68e) et le dernier à la fin de Beaux (80e) qui leur permet d'accrocher le bonus offensif et de se replacer dans la course aux demi-finales.

Mont-de-Marsan-Bourgoin: 26-15

Mont-de-Marsan revient de loin! Dans le premier acte, Bourgoin dominait outrageusement mais n’allait à dame qu’une fois, sur un service au pied de grande classe de Bouillot pour Leonte (16e) afin de mener 8-3 à la pause. Ensuite, portés par le vent, les Landais ont fait les choses dans l’ordre pour inscrire deux essais sur des actions construites.

D’abord avec une séance de pick’n’go conclue par Caudillo (60e). Puis sur une combinaison derrière avec l’essai de Cabannes (77e). En face, Bourgoin pâtit grandement de la sortie de Bouillot. Largement menés, les visiteurs vont finalement inscrire leurs premiers points de la seconde période à la…79e minute par l'essai de Price. Pas assez tout de même pour enlever un amer goût de déception. Mont-de-Marsan s’en sort grâce à une rébellion positive et prend 4 points d’avance au classement sur son adversaire du jour.

0
0