Dewaldt Duvenage - Perpignan - Icon Sport
 
Pro D2

1ere journée Pro D2 - Perpignan réussit ses premiers pas en Pro D2

Perpignan réussit ses premiers pas en Pro D2

Par Guilhem De Grenier
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/08/2014 à 17:27 -
Par Guilhem De Grenier - Le 24/08/2014 à 17:27
Rélégués l'an passé, les Perpignanais ont parfaitement négocié leur entame de championnat en s'imposant à Aimé-Giral contre les Columérins (22-9).
 

Pour son entrée sur les terrains de Pro D2, Perpignan a fait le strict minimum en s'imposant à Aimé Giral (22-9). Et la tache ne fut pas aisée pour les Catalans, la faute à de trop nombreuses imprécisions dans les transmissions mais aussi à une défense de Colomiers très en place. Les Columérins, pourtant très joueurs n'ont pas su trouver la faille et ont commis trop de fautes pour espérer faire un coup à Perpignan.

Lafforgue et Skrela manquent le coche

Ce n'était pas vraiment le beau duel auquel on pouvait s'attendre. Le relégué de Top 14 voulait faire bonne figure devant son public d'Aimé Giral mais que ce fut dur face à des Columérins qui eux non plus n'étaient pas venus pour jouer à la "baballe". Les joueurs de l'Usap ont tenté d'envoyer du jeu dès la 14e avec l'essai de Karl Château qui concrétisait un gros ballon porté des Catalans. Mis à part cette action, et quelques sursauts en fin de match, les supporters d'Aimé Giral n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent cet après-midi car, même si sur le papier Perpignan était favori, c'est bien Colomiers qui a fait le jeu. Perpignan s'est en effet fait chahuter en seconde période dans son camp par des Columérins joueurs mais qui n'ont finalement pas réussi à concrétiser leurs temps forts et qui ont trop souvent offert à Perpignan l'occasion de marquer des points. 

On croyait le match bien lancé, après le premier essai de Karl Château mais si Perpignan et Colomiers se sont rendus coup sur coup ce dimanche, ce n'était pas au niveau du jeu au pied ni du nombre d'essais mais bien au niveau des fautes et des imprécisions. Entre en-avant, fautes au sol et touches plus qu'approximatives, les deux équipes ont multiplié les erreurs qui auraient pu coûter cher. Perpignan doit finalement son salut au manque de réussite des buteurs columérins, David Skrela et Yannick Lafforgue, peu en réussite cet après-midi et qui ont laissé filer pas moins de 12 points en route. Des balbutiements catalans à mettre au compte du début de saison mais qui devront être réglés pour la venue de Massy la semaine prochaine.

Le film du match

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×