Déception Sébastien Chabal - Agen Lyon - 14 décembre 2013 - Icon Sport
 
Pro D2 > - Lyon

Sébastien Chabal (Lyon): "Si je dérange tant que ça, j’arrêterai"

Chabal: "Si je dérange tant que ça, j’arrêterai"

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/12/2013 à 14:18 -
Par Clément Mazella - Le 17/12/2013 à 14:18
Le troisième ligne de Lyon, Sébastien Chabal, n’apprécie pas le tapage médiatique autour de son coup de poing sur l’Agenais Marc Giraud et l’a fait savoir.
 

Son coup de poing sur le troisième ligne d’Agen, Marc Giraud, n’est pas passé inaperçu. L’ancien international, Sébastien Chabal (36 ans ; 62 sélections), ne nie pas les faits. Mais il ne goûte guère au tapage médiatique autour de son geste lors de la défaite de son équipe samedi à Armandie (20-19). "Ce n’est pas acceptable mais il faut arrêter d’en faire tout un pataquès. Si on enlève le nom Chabal, est-ce qu’on en parle ?", a souligné le joueur sur les ondes de RMC lundi soir. Avant de faire part de sa colère: "Si on enlève mon nom, est-ce que ça fait les gros titres ? Personne ne va parler d’un match de Pro D2, il faut arrêter ! Tout le monde fait monter la mayonnaise !"

Le Lyonnais est conscient qu’il risque une sanction. Selon les textes de loi, celle-ci serait comprise entre deux et cinquante-deux semaines. La prononciation d’une lourde peine à son encontre pourrait précipiter sa fin de carrière. Chabal a en effet annoncé qu’il arrêterait à la fin de la saison. "J’ai commencé le rugby par hasard, ma carrière peut finir par accident. Il me reste normalement six mois à jouer. S’ils veulent que j’arrête maintenant et si je dérange tant que ça, j’arrêterai. Mais on ne va pas aller dans les extrêmes. Il faut rester mesuré".

" Je ne suis pas allé le chercher pour lui mettre un marron"

Sur son coup de sang, le barbu le plus célèbre de l’Hexagone éprouve de profonds regrets. "C’est avant tout regrettable, ce n’est pas bien, j’en suis conscient, mais c’est un réflexe". Il a tenu également à expliquer les raisons qui l’ont poussé à frapper l’Agenais Marc Giraud. "Au sortir de la mêlée il me tient, je veux m’en défaire, je me retourne et je tire plein museau. […] C’est peut-être un geste d’énervement, sûrement un réflexe, mais je ne suis pas allé le chercher pour lui mettre un marron. Je suis en train de courir, il me tient et je l’écarte". 

Lundi soir, le club d’Agen a décidé de citer Chabal, comme l’avait avancé Midi Olympique. "Par respect de l'intégrité de son joueur, sorti sur civière et actuellement indisponible pour une entorse à la cheville suite à cette action, le club est dans l'obligation de citer monsieur Sébastien Chabal afin de permettre à la Commission de discipline de s'emparer du dossier et éventuellement de donner suite», a écrit dans un communiqué le SUALG. Le Lyonnais devrait comparaître le 3 janvier. "Je suis confiant pour la commission de discipline. Il y a des sanctions, ça va être appliqué et c’est bien car le geste n’est pas tolérable sur un terrain", a avoué Chabal sur RMC. Pour le moment, il n’est pas suspendu et peut postuler pour la réception de La Rochelle dimanche. 

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×