Pro D2 - - Mont-de-Marsan

Pro D2, Stade montois - Julien Tastet: "Nous nous sommes trompés"

Satisfait de la victoire des siens contre les amibitieux Tarbais, le capitaine montois Julien Tastet se félicite de voir que le Stade montois s’est retrouvé sur les fondamentaux du jeu. Et en profite pour faire son mea culpa.

 
Tastet: "Nous nous sommes cachés derrière de fausses excuses" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Quelles satisfactions avez-vous tiré de la victoire contre Tarbes (21-15) ?

Julien TASTET: L’état d’esprit, l’agressivité. Ce sont des valeurs que nous avions oublié depuis plusieurs matchs. Nous avions oublié les bases de ce jeu.

Comment expliquer un tel oubli ?

J.T.: Je ne sais pas... Est-ce que nous nous sommes crus supérieurs ? Avons-nous cru que nous pourrions nous passer de ces fondamentaux ? Nous nous sommes trompés. Car le rugby, du Top 14 aux Séries, c’est toujours la même chose: si on ne s’engage pas, si on ne met pas l’agressivité suffisante, on ne fait rien. Nous nous sommes cachés derrière de fausse excuses, moi le premier.

Que voulez-vous dire ?

J.T.: Pendant plusieurs semaines, voire mois, je disais qu’il nous fallait du temps pour intégrer les nouveaux systèmes, prendre nos repères par rapport aux nouveaux entraîneurs. Mais en fait, la seule chose qui nous manquait venait de nous: nous n’étions plus agressifs, nous n’étions plus conquérants. Après, il est sûr qu’il faut savoir quoi faire avec le ballon, mais si on ne respecte pas les fondamentaux, on arrive à rien.

En tant que capitaine, comment avez-vous vécu cette période ?

J.T.: Mal, forcément.. d’ailleurs cela s’est vu sur mes matchs. L’année de la descente est toujours délicate à négocier. On retombe dans l’anonymat, on nous colle d’emblée une étiquette de favori... et puis le Pro D2 est tellement différent du Top 14... Il impose une remise en question permanente. Lyon en sait quelque chose, et Brive a eu du mal en début de saison l’année dernière. Il faut donc rendre honneur aux Agenais, qui y arrivent très bien cette année.

La victoire contre Tarbes a-t-elle effacé votre déroute à Aurillac (défaite 42-12) ?

J.T.: Non, et j’espère sincèrement que nous allons la garder en tête le plus longtemps possible, pour qu’elle n’arrive plus. J’espère que le groupe va s’en servir, car ce week-end, nous nous allons jouer chez une équipe jeune, insouciante, agressive, et qui n’est pas à sa place.

Justement, quel regard portez-vous sur cette équipe albigeoise ?

J.T.: Nous craignons Albi. C’est une équipe qui joue énormément, qui croit en elle, en ses capacités. Et puis elle s’inscrit dans la lignée des équipes albigeoises de ces dernières années, avec un pack lourd, puissant, mais aussi mobile. Et j’imagine que Pierre Broncan (entraîneur de Tarbes, N.D.L.R.), aura filé quelques combines à son père (Henry Broncan entraîneur d’Albi, N.D.L.R.) ! Non je plaisante, avec la vidéo on a plus besoin de cela...

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |