L'effectif de Perpignan autour du président François Rivière - Rugbyrama
 
Article
commentaires
Pro D2

Pro D2 - Perpignan retrouve sa sérénité

Perpignan retrouve sa sérénité

Par Julien Puyuelo
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/07/2014 à 17:04 -
Par Julien Puyuelo - Le 01/07/2014 à 17:04
C’est en s’appuyant sur un groupe régénéré, des finances assainies et des supporters enthousiastes que l’Usap a débuté officiellement sa préparation. Un climat apaisé qui tranche avec la nervosité du printemps dernier.     

Des sourires et une complicité naissante qui tranchent singulièrement avec les mines défaites et déconfites du mois de mai dernier. La frustration, la colère et l’amertume n’ont probablement pas totalement disparu des cœurs et des têtes mais l’Usap a profité de la coupure estivale pour faire table rase du passé. Un nouvel encadrement, de nouveaux joueurs et un nouveau championnat, la Pro D2 qu’il va falloir appréhender. Ceux qui malgré la descente sont restés fidèles au club ont déjà trois semaines de physique dans les jambes: un cocktail fait de musculation, de course, de renforcement ; un peu indigeste mais nécessaire avant de penser au ballon…

Car l’intégration des nouveaux, effective au 1er juillet, va enfin permettre de penser au jeu. "Nous allons d’abord devoir faire connaissance et il y aura des stages pour ça, c’est important pour bien débuter le championnat, affirme David Marty. Créer une cohésion ça ne se fait pas en deux jours mais en travaillant et en jouant les matchs ça se mettra en place naturellement". A l’Usap depuis les Juniors, le centre catalan sera plus que jamais garant de la vie du groupe. "Pendant deux ans, nous n’avons pas joué avec les vrais valeurs du club, il faut donc que l’on reparte sur de bonnes bases en montrant notre vrai visage et ça relève en partie de la responsabilité des anciens".    

En coulisse, tout va mieux

Si pour avoir la vérité du terrain il faudra attendre le week end des 23 et 24 août, une chose est sûre, en interne la situation se stabilise. Il faut comprendre par-là que les interrogations concernant les finances du club sont levées. "J’étais inquiet depuis deux mois sur le fait que nous ne puissions pas attaquer cette saison dans la sérénité, confesse le président Rivière. Aujourd’hui le budget est bouclé, depuis l’augmentation de capital le club est sauvé, on a un groupe dont chacun se plait à reconnaitre que c’est un groupe performant. Maintenant c’est au joueurs de jouer: ils ont comme objectif, contractuel pour la plus part d’entre eux, d’être dans les cinq premiers, c’est-à-dire demi-finalistes en fin de saison".

Autre interrogation levée, l’adhésion populaire... Boudée par une partie de ses supporters ces derniers mois, l’Usap allait-elle pouvoir se relever malgré la rétrogradation en Pro D2 ? C’est en tout cas bien parti. Sylvain Deroeux directeur administratif du club parlait il y a quelques semaines "d’acte citoyen des Catalans" lorsqu’il évoquait le succès de la campagne d’abonnement pour la saison 2014-2015. Et si il est encore trop pour évoquer un chiffre définitif, les dirigeants caressent l’espoir de se rapprocher in fine de la barre des 8.000 abonnés, soit quasiment le même chiffre que l’an passé… Ce serait en quelques sortes une première victoire.

Grégory Patat dirige l'entraînement de l'Usap
Grégory Patat dirige l'entraînement de l'Usap - Rugbyrama
 
 

commentaires


  • aquiusap10/07/2014 13:12

    flaurent je suis partie quelques temps ...je reviens... et tu es toujours aussi cinglant..envers l'usap.... ils t'ont refuse l'entrée des stades ???

  • max6600003/07/2014 08:36

    @El Borratxot clair net et précis!!! En espérant faire taire un peu les anti-usap

  • El Borratxot02/07/2014 19:29

    @Max30900 Avant de te la ramener rappelles toi que vous vous voyez déjà Champions de France mais vous avez même pas été foutu de connaître le règlement en demie finale. De plus je te rappelle que si l'USAP en est la c'est en grande partie due au fait que la région consacre les 3/4 de son budget rugby au MHR et moins d'1/4 à l'USAP à l'heure ou nous étions en Top 14. Si sur 100 Millions d'euros nous avons 2 millions l'année prochaine nous pourrons nous estimer heureux. Le MHR survit grâce à la région qui injecte beaucoup d'argent dans votre club, au moins cela vous permet de recruter nos joueurs (Mas, Gély, Tchale Watchou etc... ). Maintenant avant de nous donner des leçons de valeurs merci de revoir les vôtres et de comprendre que le MHR est un club sans histoire, sans palmarès, et d'opportunistes.