Pro D2

Pro D2, Agen: Une reconstruction en bonne et due forme

Solide dauphin de Lyon au classement du Pro D2, Agen semble un prétendant sérieux aux phases finales. Un renouveau à confirmer pour le SUA dès la prochaine journée sur le terrain de Bourgoin.

 
Agen: Une reconstruction en bonne et due forme - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Installé sur la troisième marche du podium avant la trêve hivernale, Agen ne s’est pas pour autant contenté de cette position d’attente. Bien au contraire, depuis la reprise, les Agenais ont poursuivi leurs efforts et pointent désormais à la deuxième place au classement, intercalés entre l’armada lyonnaise, le leader de cette Pro D2, et la Section Paloise. Encore mieux, Agen reste sur cinq victoires de rang et ne compte plus que quatre points de retard sur le Lou. Un bel état de forme pour les joueurs de Mathieu Blin qui restent malgré tout prudents, "on est réaliste, malgré nos victoires, on sait qu’il y aura des moments plus compliqués pour nous. On a un bloc délicat de quatre matchs à venir avec trois gros déplacements (Bourgoin, Narbonne et Tarbes) pour une seule réception (Auch). À la fin de ce bloc de matchs, on aura un élément de réponse, avoue Rémi Vaquin, le troisième ligne aile du SUA. Entre nous, on ne regarde pas le classement. On a une très belle équipe et on sait tous que l’on peut faire de belles choses mais on ne regarde pas Lyon. On est très bien à notre place."

Une reconstruction complète

Traumatisé par le scénario cauchemardesque de la saison dernière en Top 14 avec, au final, une relégation en Pro D2, Agen n’a pas oublié ses erreurs du passé et préfère avancer sans bruler les étapes, "la saison dernière a été un véritable traumatisme. Le groupe était scindé en plusieurs, il n’y avait pas de véritable groupe. Tout le monde s’entendait bien mais il n’y avait pas de vie commune. On s’est détruit de l’intérieur, concède le flanker. L’échec a été collectif et individuel. Le groupe n’a jamais réussi à travailler ensemble." Un constat sans concession de la part de l’ancien joueur du Racing qui explique certainement les ambitions réservées, à première vue, du club agenais. Se servir du passé pour reconstruire sur des bases saines, tel est l’objectif de tout un groupe cette année. "Cette année, il n’y a plus les mêmes joueurs. Ce n’est plus la même mentalité, poursuit Vaquin. Il y a eu beaucoup de jeunes joueurs qui sont arrivés avec quelques anciens. On a tout reconstruit. Il y a eu du sang neuf et d’entrée tout le monde a avancé ensemble. On monte petit à petit en puissance. Le groupe commence à se connaître, à avoir une vraie cohésion et des automatismes."

Au vu des derniers résultats, les fondations agenaises semblent solides. Les briques ont été posées correctement et le ciment a rapidement pris pour consolider le tout. La dernière défaite du SUA remonte à décembre dernier sur le terrain de Dax (23-18) lors de la 13e journée de championnat. Agen n’a connu la défaite qu’à cinq reprises cette saison et a toujours réussi à ramener un bonus défensif lors de ces contre-performances. Le signe évident d’une équipe retrouvée et solidaire. Reste désormais à confirmer ce renouveau dès le prochain match à Pierre-Rajon face à Bourgoin pour définitivement oublier le passé…

 - Rugbyrama@_julianvicente
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |