Philippe Sella - Agen - Avril 2013 - Icon Sport
 
Pro D2 > - Agen

Philippe Sella (SUALG): "Beaucoup de détermination"

Sella: "Il va falloir se défoncer tous les week-ends"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/08/2013 à 16:53 -
Par Midi Olympique - Le 26/08/2013 à 16:53
Le directeur sportif d'Agen, Philippe Sella, revient sur la préparation de son équipe qui s'apprête à retrouver le championnat de Pro D2. Après un revers face à la Rochelle (10-24) en match de préparation, et un recadrage en règle de l'ancien joueur international, l'équipe du SUALG va débuter sa saison en allant à Albi, ce samedi à 18h30.
 

Avez-vous des certitudes après ces neuf semaines de préparation ?

Philippe SELLA: Il y a eu, sur ces neuf semaines de préparation, huit très bonnes semaines où a été mise en place une partie du nouveau projet. Nous avons posé certains principes pour qu'il y ait rapidement de la cohésion sur différentes zones du terrain. Neuf semaines, c'est beaucoup et finalement, c'est peu. Aujourd'hui, il y a un groupe qui a bien vécu cette préparation et qui s'est complètement investi. La semaine dernière a été plus difficile, donc rien n'est jamais acquis. Même s'il doit y avoir différentes certitudes, il ne faut pas croire que l'acquis va permettre d'être toujours meilleur le week-end d'après. Cette remise en question est nécessaire.

Avec la descente en Pro D2, avez-vous changé de statut ?

P.S: Toute équipe qui descend de Top 14 se retrouve avec un certain statut. Je pense que c'est quelque chose à appréhender. Nous savons que dans n'importe quelle rencontre, il nous faudra du combat, de l'engagement et sans ces ingrédients-là, nous ne serons rien, nous n'existerons pas. Cette année, nous sommes une équipe qui doit avoir énormément d'humilité, qui doit être foncièrement très accrochée à un état d'esprit, à de l'entraide, de l'envie de fonctionner ensemble parce que nous allons rencontrer des équipes qui se donneront beaucoup, comme nous l'avons vu avec Tarbes et la Rochelle. Ces équipes se donnent les moyens de bousculer leurs adversaires et il est hors de question que nous soyons juste des faire-valoir. Nous avons une formation qui est compétitive et j'espère que nous aurons un groupe qui pourra vivre ensemble sans trop de joueurs blessés. Si nous voulons jouer la première partie du tableau, il va falloir se défoncer tous les week-ends.

Vous commencez à Albi. Est-ce la meilleure façon d'entrer dans ce championnat puisque c'est une équipe habituée au D2 et qui montre beaucoup d'envie pour garder son terrain inviolé ?

P.S: Toutes les équipes, à ce niveau-là, ont les capacités d'entreprendre, d'être forte dans les phases de conquêtes, d'être très agressive, de mettre aussi de la vitesse. Le niveau se développe d'une année sur l'autre en Top 14, en ProD2 et même en Fédérale. Quand je regarde toutes les équipes, je vois qu'il y en a beaucoup qui peuvent prétendre à se qualifier pour les phases finales. Le moindre faux pas, le moindre retrait, peut être fatal. Nous aurons besoin de beaucoup de détermination. 

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×