Julien Audy - La Rochelle - Septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Julien Audy (La Rochelle): "La motivation vient naturellement"

Audy: "A nous de ne pas jouer à moitié à Lyon"

Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/12/2013 à 16:12 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 20/12/2013 à 16:12
Le demi de mêlée, Julien Audy, revient sur la victoire de son équipe face à Tarbes ainsi que sur le début de saison de l’ASR. Le Rochelais aborde également le choc de ce week-end face au leader, le Lou.

Que retenez-vous de la victoire 18-3 face à Tarbes lors de la dernière journée ?

Julien AUDY: D’abord, on va retenir la victoire. On renoue avec le succès, à Deflandre, devant notre public. C’était une obligation. Je pense que nous avons bien maîtrisé notre match dans des conditions climatiques pas évidentes. Tarbes a été très costaud dans le secteur du combat. Nous n’avons pas réussi à mettre cet essai qui pouvait nous libérer. On est globalement satisfait même si ce match n’a pas été un grand match. Je crois qu’on s’est tous un peu ennuyé. Après, quand on met dix huit points au pied, c’est qu’on a produit du jeu pour mettre à la faute la défense adverse. Sur le match, Tarbes tourne à vingt-et-une pénalité et ne prend que deux cartons jaunes… C’est léger.

Quel premier bilan tirez-vous après quatorze journées ?

J.A: Je pense que si on nous avait dit qu’on serait deuxième du Pro D2 avant de se déplacer chez le leader… On aurait tous signé. Maintenant, on est tous des perfectionnistes, on a tous envie d’être en tête. Le bilan n’est pas excellent mais plutôt positif. Au niveau du jeu, on travaille bien, on progresse. On a tenu neuf matches sans la moindre défaite, c’est plutôt pas mal. On s’est amélioré par rapport à la saison dernière, surtout à l’extérieur. On a rectifié le tir. Il faut continuer dans ce sens.

Avez-vous des regrets sur certaines défaites ?

J.A: Oui. On a toujours en peu en travers de la gorge notre première défaite à Mont-de-Marsan en ouverture de championnat. On regrette aussi d’avoir laissé deux points en route à Bourgoin. Alors qu’on pouvait l’emporter, on fait mal nul. Contre Agen, on perd en ayant 70% de possession du ballon. Une possession stérile. Mais je pense que cette défaite à domicile a permis au groupe de réagir et de s’imposer à Aurillac. On le dit souvent mais on voit que le championnat est encore plus serré cette année. Même les équipes dites plus faibles gagnent à l’extérieur.

Quel regard portez-vous sur votre adversaire du week-end, Lyon ?

J.A: Un regard assez réaliste. C’est un très sérieux concurrent à la montée directe en Top 14. Ils disposent de joueurs de qualité mais également avec de l’expérience. Je pense qu’ils ont adhéré au plan de jeu mis en place par les nouveaux coaches, Tim Lane et Olivier Azam. Les Lyonnais ont fait un début de championnat quasi sans faute… sauf en ce moment. Ils vont vouloir remettre les pendules à l’heure ce week-end.

Est-ce le bon moment pour les affronter ?

J.A: Je ne sais pas si c’est le bon moment mais je pense que l’on va assister à un match ouvert. Les deux équipes sont plutôt joueuses et portées sur l’attaque. Quand le leader affronte le deuxième, la motivation vient naturellement. C’est sûr, ils vont bien nous recevoir. Maintenant, on sait ce qui nous attend là bas. A nous de répondre correctement et de ne pas jouer à moitié. C’est le meilleur moyen pour avoir des regrets.

 
 

commentaires


  • 3/4 DU 6921/12/2013 18:41

    nul les commentaires qui critiquent Le Lou , Chabal , le budget etc...bienvenue à Lyon demain : nous aussi on sait jouer au ballon ovale et la motivation sera bien là ...allez bon match à tous & bonnes fetes ....avec 1 belle victoire du LOU :-)

  • skadub21/12/2013 14:25

    Une finale ? Non. La saison est encore longue, très looongue ... En tout cas bon (et espérons beau) match à vous. Allez l'ASR !

  • skadub21/12/2013 14:22

    Quand tu essayes de chambrer ne soit pas de mauvaise foie quand même : au moins on était en demie, même si cela s'est terminé comme tout le monde le sait.