Gilles Courbebaisse - Other Agency
 
Article
commentaires
Pro D2 > - Auch

Gilles Courbebaisse (Auch): "Je n'en veux pas à l'Usap"

Courbebaisse: "Je n'en veux pas à Perpignan pour Patat"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/10/2013 à 18:05 -
Par Midi Olympique - Le 01/10/2013 à 18:05
Le président d'Auch, Gilles Courbebaisse, confirme le futur départ de son manager, Grégory Patat, pour Perpignan où il prendra la succession de Giampiero De Carli. Mais, comme pour tous joueurs qu'il a vus migrer vers d'autres clubs, il parle avant tout de reconnaissance pour le FCAG.

Êtes-vous déçu du départ de Grégory Patat à Perpignan la saison prochaine ?

Gilles COURBEBAISSE: Absolument pas. C'est la suite normale des choses. Nous l'acceptons pour les joueurs et c'est logique de l'accepter pour les entraîneurs. N'importe quelle entreprise doit favoriser la promotion, permettre aux gens d'aller de l'avant et il est normal d'avoir envie de progresser. Si Grégory Patat partait chez un concurrent direct, ce serait différent mais une offre d'un club du Top 14 est difficile à refuser. Il va pouvoir travailler avec des moyens différents, des structures d'un autre niveau et une nouvelle organisation.

Ce départ démontre une nouvelle fois que le FCAG a du mal à conserver ses meilleurs éléments. Est-ce que cela vous inquiète ?

G.C: Il faut l'accepter. Auch est un club qui mise sur la formation et qui veut être un tremplin pour les jeunes joueurs mais aussi pour les entraîneurs. Nous avons toujours eu envie d'amener les gens au plus haut niveau. Nous sommes un terroir de rugby riche et c'est pour cela que le FCAG doit s'accrocher à ce niveau-là. Pour nous, voir partir des joueurs ou nos entraîneurs vers des grands clubs est une reconnaissance de notre travail. Le départ de Grégory Patat est aussi une fierté et je le verrai partir sans amertume. Quand je regarde le match d'Oyonnax face à Toulon et que je vois la passe de Pierre Aguillon pour Florian Denos, deux garçons qui ont brillé à Auch dont un que nous avons entièrement formé et l'autre que nous avons lancé, c'est une fierté pour le club.

Etes-vous inquiet sur cette annonce qui intervient très tôt dans la saison ?

G.C: Nous devons communiquer sur ce départ par la force des choses mais je n'en veux pas à l'Usap. Je vois bien que ce n'est pas Perpignan qui l'a annoncé sur son site internet. Je suis seulement désolé que cette information sorte à ce moment-là de la saison. Grégory m'avait informé des contacts avancés et nous avions choisi de ne pas communiquer pendant un premier bloc de matchs très difficile à négocier. Ce qui me reste en travers de la gorge, c'est la façon impromptue et non maîtrisée de cette annonce alors que nous avions planifié un plan de communication et notamment par rapport à nos propres joueurs. Là, je passe pour un imbécile qui ne maîtrise rien. Mais, tout cela concerne la saison prochaine et cette annonce ne change rien. Je n'ai aucun doute sur la motivation et les compétences de Grégory qui voudra toujours amener le club le plus haut possible. La saison dernière, l'annonce du départ de Castres du duo Labit et Travers avait ému le monde du rugby mais nous savons ce qu'il est advenu.

Avec le retour de Roland Pujo au club lors de la dernière intersaison, allez-vous privilégier la solution interne pour remplacer Grégory Patat ? 

G.C: Nous avons décidé de nous donner le temps de la réflexion. Bien sûr, nous avons des personnes compétentes au club comme Julien Sarraute et Roland Pujo, mais nous ne voulons pas tomber dans un processus d'effet d'annonce. Mais je peux dire que tout sera réglé d'ici la fin de l'année 2013. Chaque chose doit se faire en son temps et pour l'instant, je trouve dommage que l'on ne parle plus de la saison en cours.

 
 

commentaires


  • acampguilhem05/10/2013 22:52

    Bravo Monsieur COURBEBAISSE C'est avec ce genre d'ambition qu'on tire un club vers le haut!!!! En route pour la fédérale ou on formera des joueurs pour la pro D2!

  • chris4705/10/2013 17:40

    IL saluer le club d'Auch pour le nombres de joueurs et entraineurs que ce club a formé Et a AGEN nous respectons beaucoup nos voisins pour cela ,j'espère de tout cœur que vous resterez en PROD2 et même que un jour nous vous reverrons en TOP14 vous le méritez par rapport a certains AMITIE SINCERE D'UN 47

  • Lou BERET02/10/2013 23:07

    L'hospitalité gersoise n'a pas de prix , en voici la preuve On n'en veut donc à personne , même pas à la délicatesse de ceux qui ont fait cette annonce avant même le principal intéressé, Encore un petit effort et bientôt on s'excusera d'exister encore dans le Rugby Pro , mais un peu de patience ça ne devrait pas durer Il est grand temps de bruler au bucher des vanités les hardes mitées de ces valeurs surannées , qu'on appelle la parole donnée , la fidélité et dont se gargarise l'envers du décor n'est pas joli , joli , mais amuse les badauds