Laurent Cabarry Jalil Narjissi Semisi Telefoni - Agen Narbonne - 11 mai 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Finale d'accession Pro D2, SUALG-Stade rochelais, les stats - Le pack agenais a vécu un calvaire

Le pack agenais a vécu un calvaire

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/05/2014 à 18:56 -
Par Fabien Pomiès - Le 25/05/2014 à 18:56
Chahuté par son homologue rochelais, le pack agenais a passé une après-midi très compliquée à Bordeaux. Le SUALG l'a traîné comme un boulet en finale.

On ne cesse de le rappeler, et à juste titre, difficile au rugby de s'imposer sans une conquête correcte. Habitués cette saison à soigner les fondamentaux de notre jeu, les Agenais sont passés à côté de leur finale ce dimanche au stade Chaban-Delmas de Bordeaux contre les Rochelais (22-31). Pour les Lot-et-Garonnais, la touche a ainsi été l'un des points de la journée avec cinq lancers perdus durant le premier acte et un pourcentage de réussite remonté à 73,7 % à la faveur d'une seconde période où l'alignement du SUALG a rectifié le tir. Car il faut bien l'avouer, les sauteurs maritimes avaient semblé parfaitement décrypter les annonces. Autre secteur défaillant, et non des moindres: la mêlée fermée. Le pack de La Rochelle a mis au supplice son vis-à-vis, récupérant cinq pénalités sur ses propres introductions et un "bras cassé" sur introduction adverse. Preuve de cet ascendant flagrant, le Stade rochelais a obtenu un essai de pénalité consécutif à plusieurs mêlées dominatrices dans les vingt-deux mètres adverses (40e).

De façon globale, les hommes de Mathieu Blin ont souffert de la comparaison lors des quarante premières minutes et c'est fort logiquement qu'ils sont rentrés au vestiaire à la pause avec un retard de dix-huit points (3-21). C'était avant de réagir. Pénalisés neuf fois lors du premier acte, les Agenais se sont montrés très largement plus disciplinés (1 pénalité en deuxième période). Pendant ce temps, les hommes de Patrice Collazo et Fabrice Ribeyrolles étaient sanctionnés à dix reprises (seize au total). Enfin, on relèvera tout de même que six essais ont été inscrits durant cette finale. Bref, un match digne de l'enjeu au niveau du spectacle.

Infographie Agen La Rochelle - 25 mai 2014
 
 

commentaires


  • sachaSUA27/05/2014 20:37

    Lanta Deylaud ca marchait bien je voulais qu'ils restent mais bon il est parti tant pis pour lui...

  • Bigard4726/05/2014 21:22

    Belle arnaque que cette finale où le Agen dingo joue pour ne pas gagner et fait mine de se réveiller sur la fin pour maintenir la flamme, et avoir des abonnés lol

  • Bigard4726/05/2014 21:20

    Avec Lanta on était en Top14, avec Dingo on est définitivement en ProD2, le pire c'est que les supporters sont contents, il leur embrouille la finale pour pas monter et ils ne voient rien, il se fout d'eux et ils applaudissent !!