Benoît Lazarotto - Pau-Carcassonne - décembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Carcassonne obtient gain de cause et récupère quatre points

Carcassonne obtient gain de cause et récupère quatre points

Par Clément Mazella
Dernière mise à jour Le 24/03/2014 à 18:13 -
Par Clément Mazella - Le 24/03/2014 à 18:13
La LNR a décidé de répondre favorablement à la réclamation portée par Carcassonne et de lui donner match gagné contre La Rochelle. L'USC passe quinzième.

Carcassonne ne sort pas de la zone de relégation. Mais ce lundi, la LNR a répondu favorablement à sa réclamation déposée après le match contre La Rochelle, datant du 21 février dernier. Les Maritimes s'étaient imposés après la sirène grâce à une ultime pénalité de Fortassin (35-33). Mais le jeu aurait dû être arrêté avant, au moment où le ballon était sorti des limites du terrain après une tentative de but de ce même Fortassin. La LNR a donc décidé de donner match gagné à Carcassonne sur le score de 33-32. Ce qui permet à l'USC de récupérer trois points de plus au classement et de pointer au quinzième rang. La Rochelle, elle, reste deuxième (78 points) mais se retrouve relégué à quinze longueurs du leader, Lyon.

Le communiqué:

"A la suite de la réclamation déposée par l’U.S. Carcassonnaise à l’issue de la rencontre U.S. Carcassonnaise / Atlantique Stade Rochelais du 22 février 2014, comptant pour la 21ème journée de PRO D2, la Commission de discipline et des règlements, lors de sa séance du 19 mars 2014, a décidé que :

- la réclamation déposée par l’U.S. Carcassonnaise est fondée et,

- que le score du match doit être ramené au niveau auquel il se trouvait à la 80ème minute de la rencontre à savoir 33-32 en faveur de l’U.S. Carcassonnaise.

En effet :

- La partie était terminée dès lors que le ballon était devenu mort après la 80ème minute de la rencontre en application de la règle n°5 des Règles du jeu de la FFR. L’arbitre aurait donc dû arrêter la rencontre et ne pas organiser de remise en jeu.

- La règle relative à la durée des matches est une donnée intangible du déroulement des rencontres sur laquelle l’arbitre ne dispose d’aucune marge d’appréciation. La Commission a donc par conséquent considéré qu’il y avait lieu de modifier le résultat final du match en ne comptabilisant pas les points marqués par l’Atlantique Stade Rochelais après le moment où le match aurait dû être définitivement arrêté par l’arbitre.

 
 

commentaires


  • doctof16/04/2014 17:32

    non celle de corriger les injustices flagrantes!

  • SuperSanka14/04/2014 19:40

    Voilà l'image qu'on donne aux gamins, celle de pouvoir contester les décisions arbitrales!

  • Marxelin29/03/2014 19:09

    La décision est normale : l'arbitre commet une énorme erreur d'arbitrage. Carcassonne avait gagné et l'arbitre a faussé le résultat. Carcassonne joue pour ne pas descendre et quand un arbitre commet ce genre de bêtises il est normal de le déjuger.