Fabio Da silva lopes - bourgoin lyon - 10 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2 > - Bilan

Bilan Pro D2 - Bourgoin, sans star ni complexe


Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/12/2013 à 15:59 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 26/12/2013 à 15:59
Pendant les fêtes, notre site vous propose un tour d’horizon de la première partie de saison des clubs de Pro D2 avec, aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu. Promu de Fédérale 1, le club isérois crée la sensation dans le championnat, en pointant en position de qualifiable juste avant la trêve.

LA PERF': Le CSBJ étrille la Section paloise

Neuvième journée de Pro D2. Le promu berjallien recevait la Section paloise, candidat légitime à la montée en Top 14. Deux semaines auparavant, les Berjalliens ont montré qu’ils pouvaient rivaliser avec les meilleures écuries de Top 14, puisqu’ils ont concédé un match nul (16-16) contre la Rochelle à Rajon. Mais un nul n’est pas une victoire, et aussi encourageant qu’il puisse paraître, ce match nul a fait perdre deux précieux points aux joueurs de Camille Levast. La révolte du CSBJ sera sonnée par sa mêlée, qui a littéralement martyrisé son homologue comme en attestent ces deux essais de pénalité. L’ailier Kamea, le flanker Guillot et le demi-de-mêlée Da Silva corseront l’addition en inscrivant un essai chacun. Voilà comment le promu de Fédérale 1 a obtenu une victoire bonifiée contre un prétendant au Top 14.

LA CLAQUE: Et Rajon tomba...

Cela faisait vingt-trois matchs que la citadelle de Rajon résistait aux assauts adverses. Vingt-trois rencontres que les Berjalliens parvenaient à imposer leur loi à domicile. Mais plus une série dure... plus on approche de sa fin. Celle-ci fut infligée par de valeureux Albigeois, passés en mode commando pour aller chercher un maintien. Visiblement éprouvés par une longue saison en Fédérale 1 puis par une reprise aussi précoce qu’intense, les Berjalliens ont dû rendre les armes. A l’issue du match, leur entraîneur Laurent Mignot regretta le manque d’ambition de certains joueurs: "Depuis le début de la saison, nous répétons aux joueurs que l’objectif est le maintien. Certains pensent qu’il est déjà acquis. Ils ne se projettent pas dans la compétition pour la qualification".

L’HOMME EN FORME: Camille Levast

Il est peut être inoxydable, insensible à la douleur, ou encore imperméable à la lassitude. On l’ignore. Toujours est il qu’à 37 ans, Camille Levast est toujours fringant. Figure emblématique du CSBJ, club avec lequel il a connu les gloires et les galères, il mène toujours, et avec un plaisir non dissimulé, sa meute de sales gosses talentueux. Acteur incontournable de la remontée en Pro D2, son immense expérience est précieuse dans un collectif dont la moyenne d’âge dépasse à peine les 22 ans.

 
 

commentaires


  • Almarin28/12/2013 09:22

    HAHA c'est moi le prétentieux...regarde l'éloge faussée que tu fais d'un club qui, en dehors de son centre de formation de grande qualité, n'a pas franchement de passé glorieux...le seul titre de haut niveau est un challenge européen décroché lors du boycott des anglais. Reconnu par tous? Ne crois pas que tes propos font l'hunanimité car ce que tu raconte là est loin d'être juste bien au contraire (et tu viens donner des leçons sur la prétention des gens ensuite). Bref tu considère le CSBJ comme étant le ST de la fin des années 90...et c'est complétement faux, ils sont allé qu'une fois en finale de chalmpionnat depuis que ce dernier est professionnel..Finalement leur palmarès se résume à 3 finales de Challenge et une finale de championnat. Regarde qui a des propos prétentieux et ne parle pas de méconnaissance de rugby, car tu t'es rédiculisé tout seul avec la soit disante reconnaissance internationale du CSBJ

  • sergeparraindupaysbasque28/12/2013 05:58

    C'est bien ce que je disais, je te plains , monsieur le sinistre prétentieux donneur de leçons. Tes commentaires ne présentent aucun intérêt.

  • Almarin27/12/2013 20:57

    OK, c'est bien ce que je pensais. Pauvre de toi.