Olivier AZAM - lyon - 16 aout 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

4e journée Pro D2, Lou-Staction paloise, Olivier Azam: "Nous pensons avoir trouvé quelques failles"

Azam: "Nous pensons avoir trouvé quelques failles chez les Palois"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/09/2013 à 10:03 -
Par Midi Olympique - Le 19/09/2013 à 10:03
Nouveaux objectifs, nouveau groupe, échéances à venir... Passé du Rugby club toulonnais au Lou à l’intersaison, l'entraîneur des avants, Olivier Azam, dresse le portrait de son aventure lyonnaise.

Quels sont les principaux changements d’un passage de Toulon à Lyon?

Olivier AZAM: D’abord pour moi, c’est un nouveau défi. Je suis plus attendu et j’ai de nouvelles responsabilités. Au niveau des joueurs, certes le niveau est plus faible mais en ce qui concerne les ambitions et le professionnalisme du club, il n’y a pas de différence. Chaque structure a son identité, sa façon de faire. C’est ce qui fait la richesse du rugby.

A Lyon, vous demande-t-on un véritable projet ou des résultats immédiats?

O.A.: Il faut savoir que sans résultat, on a beau faire tous les projets du monde, cela ne sert à rien. Cette saison, on ne s’est pas réellement fixé d’objectif. Il faut que nous arrivions à mettre en place notre organisation pour constituer un groupe. C’est le plus important.

Après trois journées, que ressort-il de votre groupe?

O.A.: Ce n’est que le début du championnat mais nous avons déjà trouvé quelques motifs de satisfaction. Au niveau de l’attitude, tous les joueurs sont très impliqués. Nous disposons d’une grosse défense, difficile à franchir. Après, il nous reste beaucoup de choses à travailler. Même si la conquête est solide, il faut encore l’améliorer. Pour ce qui est de l’animation offensive, c’est ce qui prend le plus de temps, comme dans toutes les équipes. Nous devons conserver cet état d’esprit, celui qui nous fera avancer.

Que retenez-vous de la victoire 30-10 sur la pelouse d’Albi?

O.A.: Déjà, que nous n’avons encaissé qu’un seul essai. Il vient d’un jeu au pied. Jamais, nous ne nous sommes fait franchir. C’est un point positif. Les joueurs ont effectué un travail de sape. Petit à petit, ils ont usé les Albigeois. Ensuite, le coaching a permis de véritablement creuser l’écart. Mais je tiens quand même à signaler la performance d’Albi. C’est une équipe courageuse et généreuse.

Comment abordez-vous le choc de ce week-end face à Pau?

O.A.: Nous les avons affronté en amical il n’y a pas longtemps. Ils ont une grosse défense et attaquent beaucoup au large. Pau est habitué à jouer le haut du tableau puisque cela fait deux ans qu’ils sont en finale d’accession. Après trois journées, nous sommes les deux équipes invaincues, c’est un choc. Mais nous avons analysé notre adversaire à la vidéo et nous pensons avoir trouvé quelques failles. Maintenant, il faut démontrer tout cela sur le terrain.